Faire du sport et boire de la bière... deux activités très compatibles selon une étude

Par
6 870
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Voilà une étude qui va en conforter beaucoup dans leurs habitudes. Il semblerait que faire du sport amène inconsciemment à boire plus souvent de la bière ! Tiens, tiens…


On pense souvent qu’il faut faire un choix entre deux extrémités : se donner à fond à la salle de sport et empiler les pintes au comptoir, sont deux activités très différentes et deux façons de passer sa soirée. Seulement voilà, il semblerait que ces deux activités soient finalement très proches dans notre esprit. L’un amenant inconsciemment l’autre et vice-versa.

vandb.fr

Courir ou boire, il faut choisir… ou pas


C’est en tout cas le résultat d’une étude rapportée par le New York Times, réalisée par l’université de Pennsylvania State auprès de 150 adultes, hommes et femmes confondus, âgés de 18 à 75 ans. Ces derniers devaient alors noter et enregistrer leurs activités quotidiennes et leur consommation d’alcool via une application, et ce pendant 21 jours consécutifs, chacun à des périodes bien précises dans l’année.


Ensuite, les scientifiques ont regroupé tous ces résultats et ont pu déterminer une corrélation très forte entre le sport et la consommation d’alcool, et ce quel que soit l’âge de la personne, son genre et la période de test : « Les gens buvaient plus que d’habitude les mêmes jours où ils faisaient plus d’activité physique que la moyenne. » écrivent alors les chercheurs.

velohack.com


Une conclusion qu’il faut nuancer puisqu’en dépit de ces résultats, l’activité physique ne mène pas non plus à des problèmes d’alcoolisme. Le contraire encore moins…


La sensation de récompense et l’esprit d’équipe


En parallèle, une seconde étude a repris des anciennes analyses réalisées sur des animaux. Celle-ci est venue mettre en avant que le lien entre le sport et l’alcool est alimenté par une « augmentation de l’activité dans les parties du cerveau reliée au processus de récompense. ». Evidemment, ce qui se passe dans le cerveau d’un animal n’est pas comparable à ce qui se passe dans le cerveau d’un humain, mais cette sensation de « récompense » est bel et bien existante dans les deux cas.

distilleurs.fr


Le docteur J. Leigh Leasure explique notamment que chez l’humain, l’interaction sociologique est à prendre en compte dans la relation entre les deux activités. En effet, faire du sport et boire de la bière se fait le plus souvent en société, en équipe. Rajoutez à cela la sensation de « récompense », et vous pouvez facilement deviner que rien ne vaut une bonne bière avec ses coéquipiers (ou d’autres amis supporters) après une belle victoire sportive.


De plus, cette relation peut également marcher dans les deux sens selon le Dr. Leasure. Certaines personnes iront faire de l’exercice afin de brûler les calories au lendemain d’une belle soirée de beuverie. Au contraire, d’autres iront boire quelques bières pour se féliciter d’avoir fait du sport.

francetvinfo.fr

Intéressante comme étude, n’est-ce pas ?
Source : New York Times
Commentaires