France 3 sous le feu des critiques après la modification d'une pancarte anti-Macron

Par
8 359
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

France 3 est actuellement sous le feu des critiques après la retouche d’une photo anti-Macron, diffusée pendant le journal télévisé du 15 décembre.

En ces temps où le journalisme doit faire face à une défiance de plus en plus grande, accentuée par la couverture médiatique de la crise des « gilets jaunes », voilà une polémique dont la profession se serait bien passée.

France 3 est ainsi accusée d’avoir délibérément retouché une image sur laquelle apparaissait une pancarte brandie par un « gilet jaune », où l’on pouvait lire « Macron dégage ». Prise à l’origine par un photographe de l’AFP, la photographie a été diffusée lors du journal télévisé présenté par Catherine Matausch samedi soir, aux alentours de 19h30. Mais là, surprise ! Le mot « dégage » n’y était plus visible, comme effacé.

Accusée d’avoir censuré une pancarte anti-Macron, France 3 plaide « l’erreur humaine ». Crédit photo : capture d'écran Twitter

Beaucoup d’internautes ont remarqué cette curieuse retouche et ont alors fait part de leur indignation, interpellant France télévision accusée de « manipulation ».

France 3 invoque une « erreur humaine » et assure qu'il n'y avait « aucune volonté de masquer » la pancarte

Devant le tollé provoqué par cette affaire, certaines rédactions ont souhaité vérifier ce qui ressemble étrangement - il est vrai - à une censure. Le compte twitter « AFP factuel », qui s’occupe du « fact checking » pour le compte de la célèbre agence de presse, a notamment investigué.

Directement concernée, il confirmait dès dimanche matin que la photographie avait bien été retouchée mais que l’agence n’y était pour rien, ignorant qui en était à l’origine.

De son côté, « Checknews.fr » - la rubrique spécialisée du quotidien Libération - a contacté France 3 dans la foulée afin d’obtenir des explications. La chaîne a reconnu les faits, invoquant toutefois une « erreur humaine ». « Une enquête est en cours. Une personne opérationnelle est intervenue, la rédaction en chef n'a pas décelé la modification », a-t-elle ajouté.

Une information confirmée officiellement quelques heures plus tard, avec la publication d’un tweet d’excuse de la part de France 3, assurant qu’il n'y avait eu « aucune volonté de masquer » la pancarte. « C’est une erreur humaine. Nous en avons identifié l’origine. Cela ne se renouvellera pas », a par ailleurs précisé la chaîne.

Enfin, la présentatrice du JT a renouvelé ses excuses aux téléspectateurs en direct lors du journal du dimanche soir, diffusant cette fois le véritable cliché. « Nous vous devions ces explications au regard de la confiance que vous nous accordez », a-t-elle conclu.

Pas sûr que le journalisme en sorte grandi…

VIDEO : En Allemagne, un village achète toutes les bières disponibles pour empêcher les militants d'un festival néonazi d'en profiter
Source : Libération
Gilets jaunes Retouche Censuré
Commentaires