On sait désormais de quoi est mort Samy, le fils autiste d'Églantine Éméyé

Bouton whatsapp

Quelques semaines après la mort de son fils Samy, Églantine Éméyé a révélé la cause du décès.

Souvenez-vous le 20 février dernier, l’animatrice de télévision Églantine Éméyé annonçait la mort de son fils de 17 ans, Samy, dans un message bouleversant qui avait profondément ému la toile.

Polyhandicapé, l’adolescent était atteint d’un autisme sévère et souffrait par ailleurs d’épilepsie, ce qui rendait son quotidien, ainsi que celui de sa famille, très délicat.

Près de deux mois après sa tragique disparition, sa maman s’est exprimée pour la première fois à la télévision depuis son décès et en a révélé la cause.

Crédit photo : @eglantineemeye / Instagram

Églantine Éméyé révèle les causes du décès de son fils autiste

Invitée de BFM TV ce mercredi 12 avril, l’animatrice a en effet dévoilé pourquoi son fils a perdu la vie, alors qu’elle réagissait à la disparition inquiétante d’un enfant autiste de 7 ans à Niort (Deux-Sèvres).

« L’histoire de mon fils, elle est tragique. Je n’avais pas prévu et je tiens à préciser que ce n’est pas parce qu’on est autiste qu’on décède à 17 ans, ça n’a rien à voir (…) il a fait un trouble très particulier, un accident vasculaire dans la moelle épinière », a-t-elle indiqué.

Églantine Éméyé a ensuite évoqué la difficile prise en charge médicale des autistes non verbaux, qui peut parfois prendre du temps.

« On peut avoir des enfants et des adultes autistes qui souffrent trop longtemps avant qu'un médecin accepte de les regarder, de les soigner et qu'on comprenne la maladie. C'est un handicap qui est très difficile à gérer », a-t-elle expliqué.

L’animatrice a ensuite adressé un message d’espoir aux parents d’enfants autistes.

« En tant que mère d’un enfant handicapé (…) J'avais des moments magnifiques avec mon fils. L'espoir qu'avec tout ce qu'on mettait en place autour de lui, les jours meilleurs allaient venir et je pense que c'est l'espoir qu'ont toutes les familles », a-t-elle ainsi déclaré.

Et d'ajouter : « J’ai envie de leur dire ‘accrochez-vous’. On vous laissera jamais tomber. On est de nombreuses associations à œuvrer et on continue le combat, à tout faire pour que l’État comprenne qu’il faut créer des places. Parce qu’aujourd’hui, je crois qu’on est allé au bout de ce qu’on pouvait dans l’inclusion. Il y a des autistes qui auront toujours leur place dans la société, il faut la leur donner, mais il y en a énormément qu’il faut prendre en charge parfois très très tôt, pour que les familles ne sombrent pas ».

Crédit photo : BFM TV / Capture d'écran - @eglantineemeye / Instagram

Enfin, à la question de savoir ce qui lui manquait le plus chez son enfant depuis son décès, Églantine Éméyé a répondu son « odeur » et « sa façon d'exprimer son bonheur ».

Des mots très touchants.


COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.