Cette femme a été la première participante en chaise roulante à un concours de miss... Et elle a ébloui tout le monde !

Par
470
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Lors du concours de Miss World Australia qui eut lieu le week-end dernier à Adelaïde, une femme nommée Justine Clarke est devenue la première participante en chaise roulante.


Âgée de 26 ans, la jeune femme souffre de « genu varum », qui est une déformation du membre inférieur (notamment dans l’articulation du genou), donnant l’impression qu’une jambe est plus longue que l’autre.


Le concours de Miss World Australia embrassait alors le slogan « Beauty With a Purpose » (« La Beauté avec un Objectif », ndlr), dirigeant la lumière sur « les femmes les plus vulnérables de notre société ». Ainsi, Justine Clarke a participé à ce concours, fièrement assise sur sa chaise roulante, vêtue d’une robe qu’aurait pu porter n’importe quelle reine de beauté.

Tracy Teague


Avec un énorme capital confiance en elle, elle est venue participer à ce concours afin de montrer que l’on peut s’accepter soi-même, quelle que soit la condition dans laquelle on est : « Je veux que cette passerelle soit juste et puisse faire de la place à n’importe quelle personne. Une chaise roulante ne me définit pas et ne me limite pas. Je peux toujours être forte, féminine et belle » a-t-elle exprimé auprès de The Advertiser

Tracy Teague


Si elle est en chaise roulante depuis deux ans, elle ne s’est pas vraiment épanchée sur les circonstances qui l’ont amené là : « Je ne veux pas vraiment m’exprimer sur ce qui s’est passé mais je veux un être un modèle et donner du pouvoir aux jeunes femmes. Pour que quelqu’un en chaise roulante puisse concourir, c’est énorme. J’espère vraiment que cela enverra le message que, quel que soit ta race, ta taille ou ton handicap, quoi que ce soit qui te rende différente, tu es une belle personne ».

Tracy Teague


De son côté, Deborah Miller, directrice nationale de Miss World, a souligné son admiration pour Justine Clark qui montre que la « beauté existe sous toutes les formes ». Cependant, pour la petite anecdote, Justine Clarke n’est pas allée bien loin dans ce concours mais l’essentiel était ailleurs : ouvrir les yeux des petites filles en chaise roulante pour qu’elles prennent conscience que tout est possible.

 

À l’avenir, Justine Clarke continuera de répandre ce message sans discontinuer, dans la peau d’une ambassadrice auprès du magazine Variety et de la fondation « Children’s Charity ».

Tracy Teague

 

VIDEO : Un père de famille offre des ventilateurs à l'école maternelle de sa fille, qui les refuse pour des raisons de sécurité
Source : Daily Mail
Handicapé
Commentaires