« Ces animaux deviennent fous dans ces cages. On voit même des blessures dûes à des auto mutilations » : L'enquête choc de la L214 dans un élevage de visons d'Amérique en Vendée

Par
2 205
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

L'association de défense des animaux L214 a infiltré un élevage de vison en Vendée. Entassés dans des cages et maltraités, ces visons subissent une situation très préoccupante. Ses images sont le reflet du traitement que l'on réserve à ces animaux, destinés à devenir des manteaux.

En Vendée, un élevage de 5 000 visons d'Amérique est installé et pose problème. C'est la raison pour laquelle l'association L214 a voulu s'infiltrer et dénoncer des conditions de vies déplorables où les animaux sont les uns sur les autres. Ces visions, comparables à des loutres, sont privées d'absolument tout ce qui leur est propre. Nager, grimper aux arbres et courir sont des activités qu'ils ne sont plus à même de pratiquer. Dans cette vidéo, difficilement soutenable, leurs cris stridents frappent et interpellent. En cages, ils tournent en rond et s'ennuient. Un ennui qui, selon la L214, amène ces animaux à s'automutiler.

La vidéo montre des cages où l'entretien n'existe pas et où les animaux doivent se contenter de manger à même le sol d'une cage où la moisissure couvre le métal. Sur RMC, le porte-parole de l'association L214, Sébastien Arsac, explique à Jean-Jacques Bourdin que « ce sont des cages assez sordides, qui n'ont pas l'air très propres. Ce sont normalement des animaux semi-aquatiques qui vivent près des cours d'eau. Ces animaux deviennent fous dans ces cages. On voit même des blessures dues à des auto-mutilations ».

En France, 150 000 visons sont élevés puis tués par an. Face à ce fléau, l'association déclare que 8 Français sur 10 sont favorables à l'interdiction totale des élevages en France de ces animaux. Reste à savoir si cette interdiction verra le jour...

Deux mois après avoir été victime d'un AVC, cette collégienne décroche son brevet haut la main
Source : L214
Fourrure élevage Vendée L214
Commentaires