La cantine scolaire à 1 euro sera lancée dès la fin du mois d'avril

4 062partages

La cantine à un euro sera lancée dès la fin du mois d’avril, selon le gouvernement. Explications.

C’était l’une des mesures phares du « plan pauvreté », annoncé en septembre dernier : la cantine scolaire à 1 euro sera lancée dès la fin du mois d’avril.

En parallèle, un service de petits-déjeuners gratuits sera également proposé, à compter du 17 avril, à des élèves scolarisés dans plusieurs écoles situées dans des quartiers défavorisés.

La cantine scolaire à 1 euro sera lancée dès la fin du mois d’avril. Crédit photo : ercan senkaya / Shutterstock

« Dans les zones défavorisées, un enfant sur dix arrive en classe le ventre vide »

Dans un premier temps, les établissements qui bénéficieront de cette gratuité seront choisis sur la base du volontariat au sein de 8 académies tests. Les noms d'Amiens, Toulouse ou encore Montpellier ont d'ores et déjà fuités. Le dispositif sera ensuite généralisé sur tout le territoire, dès la rentrée de septembre.

C’est ce qu’a annoncé la secrétaire d'État auprès de la ministre de la Santé, Christelle Dubos, qui a par ailleurs précisé que les municipalités seront accompagnées financièrement.

« Les communes qui s'engagent recevront une aide de l'État de 2 euros par repas, sachant qu'il coûte en moyenne 4,50 euros. Ça concernera jusqu'à 10 000 communes », a ainsi déclaré l’intéressée au Journal du Dimanche.

« Dans les zones défavorisées, un enfant sur dix arrive en classe le ventre vide. Il n'a donc pas les mêmes chances d'apprentissage qu'un camarade qui a le ventre plein. Mettre en place le petit-déjeuner à l'école, c'est une mesure de bon sens qui s'attaque aux racines des inégalités », a-t-elle poursuivi, comme pour mieux justifier cette orientation.

Pour rappel, ces mesures interviennent dans le cadre de la « stratégie nationale » de lutte contre la pauvreté, ce vaste chantier du quinquennat pour lequel est consacré un budget de 8,5 milliards d’euros.

Outre ces mesures relatives aux repas scolaires, le gouvernement a également prévu la création d’un nouveau revenu universel d'activité (RUA), qui englobera « le plus grand nombre possible de prestations », comme le RSA et les aides au logement par exemple.

En vidéo : Il sauve deux bébés mouffettes sauvés d'une mort certaine
Source : JDD
Dernières news