La Commission européenne s'engage à interdire l'élevage en cage d'ici 2027

1 238partages

Bonne nouvelle pour les défenseurs des droits des animaux : la Commission européenne vise à interdire progressivement l’élevage en cage d’ici 2027. Cette décision historique est due à une initiative citoyenne.

Le 30 juin dernier, la Commission européenne a répondu favorablement à une initiative citoyenne intitulée « End the cage age » (« Pour une nouvelle ère sans cage »). L’objet de la demande ? Mettre fin aux pratiques d’élevage en cage. L’institution présentera une proposition législative d’ici 2023.

La proposition concerne les animaux mentionnés dans l’ICE : poules, truies, veaux, lapins, oies et canards. La sortie progressive de l’élevage en cage devrait entrer en vigueur à partir de 2027. Le texte sera ensuite négocié par les eurodéputés et les États membres.

« Les animaux sont des êtres sensibles et nous avons la responsabilité morale et sociétale de veiller à ce que les conditions à la ferme pour les animaux reflètent cela », a déclaré Stella Kyriakides, commissaire européenne à la santé et à la politique des consommateurs.

1,4 million d’Européens ont signé la pétition

Cette avancée historique est due l’initiative citoyenne lancée en 2018 par une centaine d’associations environnementales et protection animale. La pétition, mise en ligne en octobre 2020, a récolté 1,4 million de signatures dans 18 États membres de l’Union.

La Commission européenne s’engage également à mettre en place un soutien financier destiné aux éleveurs : « Les éleveurs seuls ne doivent pas supporter les coûts de la transition. Dans la mesure où c’est une demande sociétale, la société devra soutenir nos agriculteurs », a indiqué le commissaireen charge des questions agricoles Janusz Wojciechowski sur son compte Twitter.

Dans l’Union européenne, plus de 300 millions d’animaux sont élevés dans des cages. Cette pratique nuit gravement à leur bien-être et les prive de toute autonomie. Les bêtes évoluent dès leur plus jeune âge dans un espace restreint. Par conséquent, elles ne peuvent pas se déplacer, s’asseoir ou s’allonger.