Des vétérinaires supplient les amoureux des chiens de ne plus acheter cette race qui souffre

5 855partages
Bouton whatsapp

Des vétérinaires britanniques tirent la sonnette d'alarme et se dressent contre l’élevage des bouledogues français, qui vivraient un vrai « calvaire », selon eux. Précisions.

Devenu en quelques années la coqueluche des amoureux des bêtes, le bouledogue français a le vent en poupe !

Alors qu’elle n’était que la 76e race de chiens préférée des Français en 2005, elle pointe désormais tout en haut de ce classement, ce qui en dit long sur l’engouement de la population pour ces adorables boules de poils.

Un succès populaire qui ne se dément pas mais qui cache néanmoins une dure réalité, car les bouledogues français souffrent de problèmes de santé chroniques.

Et pour satisfaire une demande toujours plus forte, on élève des chiens en quantité industrielle mais ces derniers vivraient un véritable « calvaire », selon certains vétérinaires britanniques qui alertent sur les dangers de l’élevage de cette race.

Ces experts en veulent notamment aux éleveurs à l’origine de la première portée connue de bouledogues français sans poils, rappelant que les souffrances endurées par ces chiens à museau court peuvent être insoutenables.

Crédit photo : istock

L'élevage des bouledogues français n’est pas sans risque selon certains vétérinaires britanniques

Il faut savoir en effet que les spécimens de cette race brachycéphale (nez court, crâne aplati et élargi) ont parfois beaucoup de mal à respirer, notamment après un effort physique, ce qui peut engendrer des vomissements ou encore des syncopes.

Les bouledogues français ont par ailleurs beaucoup de mal à supporter la chaleur et sont très souvent dérangés par des ronflements intempestifs.

Dans une étude datant de 2013, des chercheurs britanniques avaient également relevé que ces chiens développaient très souvent des dermatites cutanées.

Et pour ne rien arranger, de nouvelles recherches, dont les résultats ont été publiés en janvier dernier, ont révélé que les races brachycéphales étaient sept fois plus susceptibles de développer des yeux cerises, une maladie rare qui provoque une masse rouge au coin de l’œil et qui peut dégénérer en infection oculaire.

« Ces chiens sont sortis de nulle part il y a 10 ans (…) ils ne sont pas en bonne santé. Leur popularité croissante est un énorme problème », déclarait ainsi à l’époque Dan Oneil, maître de conférences au Royal Veterinary College de Londres.

Crédit photo : istock

Et les choses pourraient empirer à l’avenir car les élevages s’intensifient et les croisements les plus fantaisistes donnant des chiens qualifiés de « mignon » se développent, au détriment de la santé de ces derniers.

Ainsi, selon le Guardian, une portée unique de chiens nés sans poils – et potentiellement vulnérables - aurait vu le jour récemment en Écosse. Celle-ci serait le fruit d’un croisement entre des bouledogues français, des carlins et des chiens chinois à crête.

Une nouvelle loin de faire l’unanimité notamment chez la British Veterinary Association (BVA) qui a condamné une telle pratique.

« Je suis vraiment déçue. Je souhaite que nous puissions amener les propriétaires potentiels à comprendre à quel point certains de ces élevages extrêmes affectent vraiment le bien-être quotidien de ces chiens », a ainsi déclaré la présidente de l’association en février dernier.

Vous l’aurez compris, l’élevage des bouledogues français n’est pas sans conséquences et pourrait à terme devenir un réel problème.

Source : Science Post
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter