La musaraigne-éléphant de Somalie a été retrouvée alors qu'elle figurait parmi les 25 espèces les plus recherchées

5 036partages

La musaraigne-éléphant, aussi appelée rat à trompe ou "sengi", a été retrouvée à l’état sauvage en Afrique alors que l’on pensait que l’espèce avait disparu. Au total, 12 petits mammifères ont été récupérés.

La musaraigne-éléphant est une petite souris au long nez et à la grande queue.

Publicité

Ce mammifère insectivore est rapide puisqu’il peut courir jusqu’à 30 km/h.

Crédit photo : Matthias Kern / Shutterstock

De 1891 à 1973, des expéditions ont été menées pour attraper ces animaux, qui ont été conservés dans des muséums d’histoire naturelle.

Mais depuis 1973, les rats à trompe avaient totalement disparu et l'animal avait été classé parmis les « 25 espèces perdues les plus recherchées » par l’ONG Global Wildlife Conservation.

Les petites souris vivaient en Afrique

Pendant leur 50 ans d’absence, les petits mammifères s’étaient réfugiés dans des zones rocailleuses de la Corne de l’Afrique, loin de la population humaine. Dans cette zone, leur habitat n’était pas menacé par l’agriculture ou le développement humain.

Les musaraignes-éléphants ont été capturées à l’aide de 1 250 pièges garnis de beurre de cacahuète, de flocons d’avoine et d’extraits de levure. Les appâts ont été disposés à Djibouti par des chercheurs, dont Galen Rathburn, spécialiste mondial de la musaraigne-éléphant.

« Quand nous avons ouvert le premier piège et que Galen Rathburn a vu la mignonne petite queue avec une touffe au bout, il m’a dit : ‘Je ne peux pas y croire, je n’en ai jamais vu un de ma vie !’ », raconte Steven Heritage, l’un des chercheurs.

Crédit photo : Global Wildlife Conservation

Suite à cette découverte, l’Union internationale pour la conversation de la nature a classé l’animal parmi les « préoccupations mineures » de sa liste rouge.

« Généralement, quand une espèce est redécouverte, on trouve simplement un ou deux individus, et nous devons agir rapidement pour essayer d’empêcher leur extinction imminente », détaille Robin Moore, de Global Wildlife Conservation.

Désormais, il reste encore 20 espèces animales ou végétales sur la liste des 25 espèces les plus recherchées.

Plus d'articles