Un photographe capture un aigle à tête blanche au regard perçant et à la symétrie parfaite

Par
90 511
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le photographe Canadien Steve Biro est parvenu à capturer un pygargue à tête blanche, aussi appelé « aigle chauve ». Une photo à la symétrie parfaite qui a déjà fait le tour du web.

Grand amateur d’ornithologie et de photographie, Steve Biro rêvait depuis longtemps de capter cet aigle d’une telle envergure. Il s’était déjà initié à plusieurs reprises. « L’année dernière, l’eau était ondulée. Je me suis retrouvé dans une position difficile pour obtenir l'image que je voulais vraiment », a rapporté le photographe.

Un photographe parvient à capturer un aigle à tête blanche d’une envergure remarquable. Crédits photo : Steve Biro

Le 4 mai dernier, il se rend, comme à son habitude, au Canadian Raptor Conservancy, une réserve naturelle située au sud de Toronto. Alors que le temps est plutôt nuageux, il parvient à capter le rapace, rasant de ses ailes la surface du lac et le regard fixé sur l’objectif. « Je me suis assis au bord de l'eau. Je me suis allongé sur un rocher au bord de l'eau », explique-t-il auprès de Radio Canada.

Le rapace à l’envergure imposante, pouvant atteindre jusqu’à 168 centimètres, l’a frôlé à maintes reprises, ce qui lui a permis de réaliser cette photo magistrale. « C’était grisant de le voir voler si près de moi. Je pouvais sentir la brise de ses ailes alors qu’il volait au-dessus de ma tête, mais en même temps, j’étais à l’aise avec lui aussi. »

Fier de son cliché, Steve Biro s’est empressé de le partager sur les réseaux sociaux, qui est très vite devenu viral. Il a d’abord été relayé par Reddit, puis par de nombreux médias. Le photographe a aussi ajouté une vidéo du passage de l’aigle.

Steve Biro fait de la photographie depuis dix ans. Il a confié que ce cliché figurait parmi son palmarès de ses dix plus belles photos.

L'Éthiopie a battu le record de reforestation avec plus de 350 millions d'arbres plantés en seulement 12 heures
Source : Radio Canada
Photographe Rare
Commentaires