Incroyable ! Cette tasse a caché un précieux trésor pendant plus de 70 ans, à Auschwitz

1 466partages
Pendant plus de 70 ans, bien caché dans le double fond de cette tasse en émail, un petit trésor a survécu au passage du temps.

Cette tasse en émail a enfin délivré son précieux contenu. Elle fait partie des objets exposés au musée d’Auschwitz, parmi des milliers d’autres. Éreinté par le temps, l’émail de l’objet s’est, au fur et à mesure, érodé. Lors d’une maintenance de la collection, les rénovateurs ont découvert à l’intérieur de la tasse un double fond dissimulant un anneau et un collier en or, protégés dans un morceau de toile.

D’après Hanna Kubik du Memorial Collections du musée, « Ils ont été très bien cachés, mais, en raison du passage du temps, les matériaux ont subi une dégradation progressive, et le second fond s’est séparé de la tasse. »

Il n’est pas rare de retrouver des objets de valeur cachés dans les bagages qu’emportaient avec eux les Juifs déportés par les nazis. « Les Allemands nazis ont sans cesse menti aux Juifs déportés », explique le Dr Piotr M.A. Cywinski, le directeur du Musée d'Etat d'Auschwitz-Birkenau, dans un communiqué. Ils avaient le droit à petite valise dans laquelle ils devaient mettre le nécessaire pour une supposée réinstallation. Ce calcul incitait la population déportée à prendre avec elle les objets les plus précieux qu’elles possédaient.

Au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau localisé à la frontière polonaise occupée, c’est plus d’un million de Juifs et cent mille autres prisonniers qui ont été assassinés entre 1940 et 1945.

Selon les employés du Musée, « les bijoux - comme les autres objets accidentellement découverts - seront soigneusement documentés et sécurisés. Mais la probabilité de trouver les propriétaires est mince ». Aucun des deux bijoux ne porte une trace permettant d’identifier un potentiel propriétaire ou d’établir une connexion. Le collier et l’anneau ont cependant pu être datés, les tests indiquent que leur création est polonaise réalisée entre 1921 et 1931.

" Les bijoux trouvés dans la tasse seront stockés dans les collections du musée sous la forme qui reflète la manière dont ils ont été cachés par le propriétaire, comme un témoignage du sort des Juifs déportés dans les camps de concentration et d'extermination nazies " signale le Musée.
Source : Npr
En vidéo : Thai Good Stories, la très belle pub thaïlandaise sur le don de soi
Plus d'articles
Dernières news