En Malaisie, le dernier rhinocéros mâle de Sumatra s'est éteint

Par
24 238
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Tam, le dernier rhinocéros mâle de Sumatra en Malaisie, vient de mourir. Il ne reste plus qu’une femelle dans le pays et environ 80 rhinocéros de Sumatra à l’état sauvage en Indonésie.

L’alliance des rhinocéros de Bornéo (BORA) a confirmé la mort de l’animal dans un communiqué publié lundi sur Facebook. Capturé en 2008, il avait ensuite été transféré dans la réserve naturelle de Tabin dans l'état de Sabah.

Tam, dernier rhinocéros mâle de Sumatra en Malaisie vient de mourir. Crédits photo : Borneo Rhino Alliance

Plusieurs tentatives avaient été menées pour qu’il puisse se reproduire avec deux rhinocéros femelles (Puntung capturée en 2011, et Iman capturée en 2014), en vain. Son état de santé se détériorait depuis fin avril. Il commençait à perdre l’appétit et toute sa vivacité, confie Augustine Tuuga, directrice du Sabah Wildlife Department, au journal malaisien The Star.

Les autorités ne se sont pas encore prononcées sur les raisons de la mort soudaine de Tam, mais elle pourrait être due à son âge avancé. Estimée à une trentaine d’années, la durée de vie de ces animaux ne dépasse généralement pas les 35 à 40 ans. Des analyses d’urine avaient aussi révélé un dysfonctionnement de ses reins.

En 2017, Puntung avait été euthanasié en raison d’un cancer. Iman est désormais la dernière femelle de Sumatra en Malaisie. BORA décrit les rhinocéros comme « fonctionnellement éteints », ce qui signifie que les animaux restants ne suffisent pas à protéger l'espèce de l'extinction. La réduction de leur habitat et le braconnage n’aident pas non plus.

En 2018, plusieurs organisations mondiales à but non lucratif (Global Wildlife Conservation, International Rhino Foundation, UICN, National Geographic, WWF) avaient lancé un projet de collaboration, sans précédent. Intitulé Sumatran Rhino Rescue, il avait pour but de capturer en sécurité le plus de rhinocéros possible pour les regrouper et procéder à une reproduction en captivité.

D’après les experts, l’isolation serait la plus grande menace pour la perpétuation de l’espèce. « Nous devons capturer les rhinocéros restants isolés à Kalimantan et Sumatra puis faire de notre mieux pour les pousser à faire des petits », a rappelé Margaret Kinnaird, directrice des services professionnels pour WWF International.

« Nous devons continuer à être entièrement concentrés sur la sauvegarde des 80 rhinocéros de Sumatra restants en mettant en place une combinaison de mesures intensives de protection et de reproduction en captivité », a ajouté Susie Ellis, directrice de l’organisme International Rhino Foundation.

Une maman éléphant rend visite au refuge qui l'a sauvé, accompagnée de son bébé
Source : The Star
Rhinocéros Sumatra
Commentaires