Le site Enlysée a déjà récolté 30 000 € qu'il va reverser à des associations d'aide aux migrants

Par
690
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En un peu plus d’un mois, le site parodique Enlysée a récolté 30 000 euros qu’il entend reverser à des associations d’aide aux migrants et aux SDF.

Leur initiative avait beaucoup fait rire les internautes, mi-septembre, mais force est de constater que l'idée a fait son chemin. Les trois créateurs du site enlyseeboutique.fr, qui propose à la vente des objets parodiant ceux vendus par la boutique officielle de l’Élysée, ont déjà récolté 30 000 euros qu’ils souhaitent reverser à des associations venant en aide aux migrants et aux sans-abris.

Leurs produits - dont des t-shirts aux inscriptions évocatrices telles que "Gaulois réfractaire" ou J"e coûte un pognon de dingue " - s’arrachent en effet comme des petits pains et pas moins de 3 000 commandes ont déjà été honorées depuis le 23 septembre.

Crédit Photo : Capture d'écran Internet

« Commandez dès maintenant les objets de l'Enlysée, pour une bonne cause et sans dépenser un pognon de dingue ! ». Tel est le message adressé dès la page d’accueil du site et le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci semble avoir séduit beaucoup de donateurs.

« S’il (Macron) pouvait nous en ressortir quelques-unes d’ici Noël »

Fidèles à cette devise, les trois compères - originaires des Hauts de France - ont ainsi fait savoir que l’ensemble des bénéfices de cette drôle d’entreprise sera reversé à trois associations : la Fondation Abbé Pierre, l’Auberge des migrants et l’association Salam).

Crédit Photo : Capture d'écran Internet

Chacune de ces dernières recevra donc un chèque de 10 000 euros, ce qui constitue un sacré coup de pouce comme l’a expliqué Jean-Claude Lenoir (Président de Salam), à nos confrères de France Info. « On vit beaucoup sur les dons, les récupérations et là ça nous permet de faire ce qu'on ne fait jamais, d'acheter un peu de fruits à des grossistes, acheter des chaussettes, des gants, etc. Ce sont des frais qu'on est souvent amené à reporter », explique-t-il ainsi.

Depuis le lancement du projet, une quinzaine de bénévoles a rejoint les 3 membres fondateurs afin de les aider pour la logistique, à savoir la conception, la réalisation et l’envoi des produits. Interrogé par France Info, Manu - l’un des créateurs - s’amuse de la situation et s’adresse au chef de l’État dans un appel au parrainage qui ne manque pas d’humour : « On attend avec impatience qu'Emmanuel Macron devienne le parrain de la boutique de l'Enlysée, ça nous ferait très plaisir ! »

Il faut dire que sans les petites phrases prononcées par le Président, cette initiative n’aurait certainement jamais vu le jour. Manu en a d’ailleurs bien conscience et espère que le pensionnaire de l’Élysée continuera d’être un bon client des médias afin de surfer sur la vague pour la bonne cause. « Que ce soit le 'pognon de dingue' ou 'traverser la rue', on n'aurait pas pu les imaginer nous-mêmes, donc franchement, on le remercie beaucoup. S'il pouvait nous en ressortir quelques-unes, d'ici Noël et jusqu'à la fin du quinquennat, on pourrait reverser beaucoup d’argent. », conclut-il.

Nul doute qu’il sera à l’affut de la prochaine saillie du chef de l’État.

Source : France Info
Commentaires