Les girafes pour la première fois en statut de « grave danger »

Par
16 319
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Incontournable des zoos et des jouets pour enfants, certaines espèces de girafes sont aujourd’hui en danger d’extinction.

Il ne reste sur Terre plus que 1 400 spécimens de la girafe de Kordofan, et plus que 455 spécimens de la girafe de Nubie. Depuis une quarantaine d’années, leur nombre a considérablement diminué avec une chute de 40 % entre 1985 et 2015.

Les girafes sont en train de subir une extinction silencieuse

La liste rouge des espèces menacées de l’Union Internationale pour la conservation de la nature (UICN) attire à nouveau l’attention sur le sort des girafes. C’est la première fois que deux sous-espèces de girafe viennent rejoindre la liste des espèces en danger critique d’extinction. Les autres types de girafes côtoient aussi les statuts d’espèce « vulnérable » ou « quasi menacée ».

Le nombre de girafe a diminué de 40 % entre 1985 et 2015. Crédit : Volodymyr Burdiak/ Shutterstock

Seules les girafes angolaises ne semblent pas avoir de problèmes et sont classées dans la catégorie « préoccupation mineure ». Les girafes voient leur habitat se réduire et se détériorer à cause du réchauffement climatique et de la déforestation d’une part et du braconnage de l’autre part.

« Alors que les girafes sont communément observées dans les safaris, les médias et les zoos, les personnes y compris les défenseurs de l’environnement, ne sont pas conscients que ces animaux majestueux sont en train de subir une extinction silencieuse […]. L’animal le plus grand du monde subit de fortes pressions dans certaines de ses principales aires de répartition en Afrique de l’Est, centrale et occidentale. Il peut paraître choquant que trois des neuf sous-espèces actuellement reconnues sont désormais considérées comme en « danger critique d’extinction » ou « en danger », mais nous tirons la sonnette d’alarme depuis quelques années maintenant », déclare le Dr Julian Fennessy, coprésident du groupe de spécialistes des girafes et des okapis de l’UICN.

Seul deux sous-espèces ont amélioré leur état de conservation

Quatre groupes de défense de l’environnement et des droits des animaux ont déposé ce jeudi 6 décembre une plainte contre l’administration Trump à ce sujet. Selon un rapport rédigé par la Humane Society of the United States, entre 2006 et 2015, les États-Unis ont importé près de 40 000 produits de girafe tels que des trophées ou des vêtements, ce qui représenterait environ 4 000 girafes.

Deux sous-espèces de girafe en danger critique d'extinction. Crédit : Maggy Meyer/ Shutterstock

Malgré cela, il y a aussi des nouvelles positives dans cette dernière annonce. Deux sous-espèces auparavant considérées comme en « danger » (girafe d’Afrique de l’Ouest et Rothschild) ont depuis amélioré leur état de conservation. Les efforts concertés des gouvernements africains et des organisations de conversation, sous la direction et l’appui du GCF (Fonds vert pour le climat), ont eu pour effet d’augmenter le nombre de personnes des sous-espèces.

Récemment, nous avons appris que 60 % des animaux sauvages ont disparu de la surface de la Terre depuis 1970. Un constat alarmant !

VIDEO : Comment bien protéger ses animaux de la chaleur lors de la canicule ?
Girafe
Commentaires