Pérou : découverte du plus grand site de sacrifice rituel d'enfants

Par
1 162
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Des archéologues viennent d'annoncer que le plus grand site de sacrifice rituel d’enfants, présent sur le territoire sud-américain, a été découvert au Pérou.

Jamais, dans l’histoire de l’archéologie, pareille découverte n’avait été réalisée ! Une équipe d’archéologues vient de découvrir les restes de 227 enfants qui furent jadis sacrifiés selon le rituel d’une culture précolombienne, au Pérou.

Cette découverte majeure intervient après plus d’un an de fouilles, menées sur le site de Pampa la Cruz près de Huanchaco, une station balnéaire située à environ 700 kilomètres de la capitale péruvienne, Lima.

Crédit photo : Luis Puell / AFP

Le « plus grand site de sacrifice d’enfants »

« Il s’agit du plus grand site de sacrifice d’enfants. Partout où nous creusons nous en trouvons un autre (enfant) », a ainsi commenté Feren Castillo, responsable de l’équipe à l’origine des fouilles.

Selon les archéologues, ces jeunes enfants, âgés de 4 à 14 ans, auraient été sacrifiés afin d’apaiser la colère des dieux de la civilisation Chimú, qui a régné entre le Xe et le XVe siècle sur une partie du territoire péruvien.

Ce sacrifice aurait eu pour vocation de mettre fin à une série de catastrophes naturelles survenues à l’époque, dans la région.

Les archéologues disposent d’éléments concordants pour étayer cette hypothèse, avec notamment des indices prouvant que des pluies diluviennes se sont abattues lorsque les sacrifices ont été réalisés.

Les scientifiques croient savoir que ces précipitations ont un lien avec le phénomène climatique El Niño, ce courant océanique qui sévit au large du Pérou et de l’Équateur, affectant profondément le climat des deux pays.

L’an dernier déjà, deux charniers totalisant 196 corps, dont 140 dépouilles d’enfants, avaient été découverts sur ce site de Huanchaco, ce qui fait dire à Feren Castillo que l'endroit fut « définitivement le lieu choisi par les Chimú pour perpétrer ces sacrifices ».

Pour rappel, la civilisation précolombienne Chimú a connu son apogée entre 900 et 1470 sur le littoral nord du Pérou. Elle fut renversée par l’Empire Inca, un demi-siècle environ avant l’invasion des premiers conquistadors espagnols, menés par Pascual de Andagoya puis Francisco Pizarro.

Source : AFP
Pérou Enfants Amérique du sud Archéologie
Commentaires