Pâques : 10 choses à savoir sur cette tradition printanière

Pâques est la fête religieuse la plus importante de l’Église catholique. Chaque année, elle est célébrée dans le monde entier. En France, il est de tradition de se réunir en famille pour déguster un bon repas, tandis que les enfants partent à la chasse aux œufs. Mais, connaissez-vous réellement les origines de Pâques ?

Dans la religion catholique, les fêtes de Pâques commémorent la résurrection de Jésus-Christ, trois jours après sa crucifixion.

Pâques est célébré le dimanche qui suit la première pleine Lune de printemps. Cette année, le week-end Pascal se déroulera les 3 et 4 avril. Ce week-end est synonyme de joie, de partage et de bonne humeur.

En France, les familles organisent une chasse aux œufs pour leurs enfants et préparent un véritable festin. Vous l’ignorez peut-être, mais les célébrations de Pâques varient de pays en pays.

Chez nos voisins espagnols, des processions chrétiennes défilent dans les rues pendant la Semana Santa. En Allemagne, Pâques débute le Jeudi Saint « Gründonnerstag ». Ce jour-là, les Allemands dégustent uniquement des plats verts.

Crédit Photo : Pixabay

À l’approche du week-end de Pâques, la rédaction a décidé de vous concocter une liste de 10 choses à savoir sur cette fête qui existe depuis des milliers d’années.

La Pâque juive dure une semaine entière

Pessah est l’une des fêtes les plus importantes dans la religion juive. Elle commémore l’exode du peuple hébreu hors d’Égypte, libéré de l’esclavage par Moïse. 

Le nom hébraïque «Pessah» signifie «passer par-dessus». Il fait référence à l’une des dix plaies d’Égypte, au cours de laquelle l’ange exterminateur tua tous les premiers-nés égyptiens.

La Pâque juive dure huit jours et est célébrée au début du printemps. Cette année, les festivités ont débuté dans la soirée du 27 mars et se termineront le 4 avril.

Durant les deux premiers jours, les croyants ne travaillent pas. Ils se réunissent le soir pour le Séder. Ce rituel débute par un repas en famille au cours duquel les aliments cérémoniels sont placés sur un plateau.

Les croyants consomment aussi quatre coupes de vin. Cette boisson est un symbole de joie et de bonheur. La soirée se poursuit avec la lecture de la Haggadah, un texte qui raconte l’exode d’Égypte.

Les quatre jours suivants désignent la « période intermédiaire ». Enfin, les derniers jours sont consacrés à la fête.

Pâques célèbre l’arrivée du printemps

Dans l’Antiquité, les païens avaient l’habitude de célébrer l’arrivée du printemps et la renaissance de la nature.  

Pour célébrer l’équinoxe, les peuples rendaient hommage à une déesse de la fertilité: Ishtar en Babylone, Eostre ou Ostara pour les Anglo-Saxons, Astarté chez les Phéniciens.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette tradition païenne est toujours d’actualité (sauf les hommages à la déesse). Pour les non-croyants, le printemps est annonciateur du beau temps et précédé l’été.

Pourquoi mange-t-on des œufs au chocolat à Pâques ?

À l’approche des fêtes de Pâques, petits et grands attendent avec impatience de recevoir leurs œufs au chocolat. Entre nous, connaissez-vous l’origine de cette tradition? Découvrez la réponse dans le paragraphe suivant.  

Cette coutume remonte à l’Antiquité. Durant cette période, les Égyptiens, Perses et Romains célébraient le printemps en décorant des œufs dans le but de les offrir. L’œuf symbolise la fécondité, le renouveau et la création.

Dans la religion catholique, cette coutume représente la renaissance du Christ. Au 3ème siècle, l’Église a interdit aux fidèles de manger des œufs pendant le carême. Sans surprise, les poules continuaient de pondre. Les œufs étaient donc conservés et consommés après la période du jeûne.

Les premiers œufs en chocolat sont apparus au XVIIIème siècle. À cette époque, on perçait les œufs pour les vider et les remplir de chocolat. À partir du XIXème siècle, les chocolatiers se sont emparés de cette tradition, «au moment de la démocratisation du cacao et du chocolat», indique La Croix.

Un mélange de sucre, beurre, cacao et chocolat en poudre permettait d’obtenir une pâte malléable. Cette dernière était versée dans des moules. Vous l’aurez compris, il s’agit d’une coutume purement commerciale.

Pâques : c’est quoi cette histoire de cloches ?

Crédit Photo : Pixabay

La tradition des cloches de Pâques est apparue vers le VIIème siècle en Europe. Pour commémorer la mort de Jésus, les cloches ne sonnent pas entre le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques.  

Selon la légende racontée aux enfants, les cloches partent à Rome pour recevoir la bénédiction du Pape. Le matin de Pâques, elles reviennent en carillonnant pour annoncer la joie de la résurrection du Christ, explique le site Église catholique en France.

Enfin, les enfants croyaient que les cloches semaient des friandises dans les jardins, d’où la traditionnelle chasse aux œufs. Dans les pays comme l’Angleterre ou l’Allemagne, ce sont les lièvres qui apportent les œufs.

En France, certaines communes organisent des chasses aux œufs pour les enfants dans les parcs municipaux.

L’agneau est très consommé pendant le repas de Pâques

Les fêtes de Pâques regorgent de traditions, manger de l’agneau en fait partie. Les chrétiens dégustent de l’agneau pour rendre hommage au sacrifice du Christ. Dans l’Évangile selon Saint-Jean, Jésus est « l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ».  

Dans la religion juive, l’agneau est associé à un autre épisode de la Bible : les dix plaies d’Égypte. Lorsque Pharaon a refusé de laisser partir les Hébreux, Dieu envoya la dernière plaie, la mort des premiers-nés.

Pour protéger son peuple de ce châtiment, Moïse ordonna à chaque famille de sacrifier un agneau. Elles devaient utiliser le sang de l’animal pour marquer les portes de leur maison.

À Pâques, la Maison Blanche se transforme en terrain de jeu pour les enfants

Crédit Photo : AFP

Depuis 1878, la Maison Blanche (Washington) organise une grande fête le lundi de Pâques. Les festivités se déroulent sur la South Lawn, une pelouse située à l’arrière de la résidence.

Cet événement accueille des milliers d’enfants accompagnés de leurs parents. Il est à noter que les invités, issus de toutes les classes sociales, sont tirés au sort.

Dans les années 70, une course à l’œuf était organisée. Ce jeu consiste à faire rouler des œufs durs dans l’herbe le plus loin possible. Aujourd’hui, les enfants sont invités à participer à une énorme chasse aux œufs. Les friandises sont cachées dans les jardins présidentiels.

Évidemment, le président et la Première dame ne loupent aucune miette de ce beau spectacle.

Dans certains pays, c’est le lapin de Pâques qui distribue les œufs en chocolat

Crédit Photo : Pixabay

Dans l’Est de la France et dans les pays germaniques, c’est le lapin de Pâques qui apporte et cache les œufs en chocolat dans les jardins. Au Royaume-Uni, il est surnommé « Easter Bunny ». L’origine du lapin est apparue dans une vieille légende allemande.

Elle raconte l’histoire d’une femme trop pauvre pour offrir des confiseries à ses enfants. Cette dernière a décidé de peindre des œufs et de les cacher dans le jardin. Le matin de Pâques, les enfants, apercevant un lapin, ont cru que c’était lui qui avait pondu les œufs.

Chez les Anglo-Saxons, l’origine du lapin de Pâques est associée à la déesse Éostre. À cette époque, cette divinité était célébrée au cours de l’équinoxe de printemps. Easter (Pâques en anglais) est dérivé du nom de la déesse.

Les enfants finlandais se déguisent en sorcières de Pâques

Le dimanche de Pâques, il n’est pas rare de croiser des petites sorcières dans les rues finlandaises.  

Ce jour-là, les petites filles se déguisent en sorcières ou en vielles femmes. Elles portent pour l’occasion un fichu coloré sur la tête et se maquillent les joues. Les fillettes partent ensuite à la chasse aux friandises. À l’instar de la fête d’Halloween, elles toquent chez leurs voisins pour réclamer leur dû.

Cette tradition païenne proviendrait d’une légende selon laquelle les sorcières sortaient entre le Vendredi saint et le jour de Pâques.

En Australie, le bilby remplace le lapin de Pâques

Crédit Photo : Images d'illustration 

En Australie, l’expression «se reproduire comme des lapins» prend tout son sens. Depuis de nombreuses années, le pays lutte contre la prolifération des lapins. L’Australie abriterait environ 200 000 millions rongeurs sur son territoire.

Le gouvernement a mis en place des mesures pour stopper l’invasion, en vain. Les mammifères représentent une réelle menace pour la végétation et les terres agricoles. La prolifération des lapins a causé d’énormes dégâts environnementaux.

Sans surprise, les Australiens ont décidé de remplacer le lapin de Pâques par un autre anima l: le bilby. Ce marsupial aux grandes oreilles est aussi connu sous le nom de bandicoot lapin.

La boule de poils est considérée comme une espèce menacée de disparition. En 2005, les autorités ont instauré «The National Bilby Day». Cette journée vise à récolter des fonds pour sa préservation.

À Pâques, les enfants ne chassent pas le traditionnel œuf en chocolat, mais le bilby en chocolat.

Pourquoi l’île de Pâques porte-t-elle ce nom ?

Crédit Photo : Pixabay

L’île de Pâques, ou Rapa Nui en polynésien, est principalement connue pour ses moaï, des statues géantes sculptées dans le tuf. Chaque année, ces monolithes attirent des centaines de milliers de visiteurs.

Cette île, située dans le sud-est de l’océan Pacifique, a été découverte pour la première fois par le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen le 6 avril 1722. Vous l’ignorez peut-être, mais cette date coïncidait avec un dimanche de Pâques.

L’explorateur a donc décidé de baptiser l’endroit «Paasch-Eyland», île de Pâques.

Plus d'articles
À lire aussi