Parfaitement conservé, le corps d'un petit loup datant de l'ère glaciaire a été découvert au Canada

2 031partages

Au Canada, un mineur d'or a trouvé le corps d'un louveteau en parfait état, pris au piège dans de la glace. Vieux de 57 000 ans, il est l'animal le mieux conservé depuis l'ère glaciaire.

En juillet 2016, un mineur s'est aventuré au Canada pour trouver de l'or. Durant ses recherches, il a fait une découverte à laquelle il ne s'attendait pas, puisqu'il a trouvé le corps d'un louveteau qui était conservé sous une couche de pergélisol, de la glace qui se forme lorsque le sol est gelé en permanence.

Crédit photo : Gouvernement du Yukon

Suite à de nombreuses analyses réalisées ces dernières années, les scientifiques ont découvert que le corps de ce loup était vieux de 57 000 ans.

Une femelle de sept semaines

Les chercheurs ont affirmé que le louveteau était une femelle et ont décidé de l'appeler Zhur, qui signifie « loup ». Le corps de l'animal a été parfaitement conservé grâce au pergélisol, et les scientifiques ont pu faire des radiographies du squelette et des dents du canidé.

« Tous les tissus mous, les poils, la peau et même le petit nez sont toujours là. Il s'agit du spécimen de loup le plus complet jamais trouvé depuis la période glaciaire, c'est vraiment rare. Quand j'ai vu ses intestins avec des rayons X, j'ai eu des frissons. Je n'avais jamais vu d'intestins vieux de 57 000 ans », affirme Julie Meachen, professeure d'anatomie.

Crédit photo : Gouvernement du Yukon

L'animal est décédé alors qu'il n'avait que sept semaines. Selon les spécialistes, il a pu mourir lorsque sa tanière s'est effondrée sur lui. Cette hypothèse est privilégiée puisqu'elle expliquerait la raison pour laquelle l'animal s'est retrouvé coincé dans de la glace.

« Peut-être que la mère et ses frères et sœurs étaient à l'extérieur de la tanière quand elle s'est effondrée, et c'est pourquoi le loup a été laissé seul à l'intérieur, estime Julie Meachen. Il est possible qu'il ait été le seul louveteau mais ce serait rare. Généralement, les loups ont plusieurs petits. »

L'origine des loups d'Amérique dévoilée

Habituellement, les corps de ces loups sont retrouvés en Sibérie. Le fait que l'un de ces animaux ait été découvert au Canada est assez rare et a permis aux chercheurs de comprendre l'origine des loups d'Amérique du Nord. Selon les scientifiques, le louveteau aurait des gènes similaires à ceux vivant en Alaska.

La relation entre ces deux espèces, qui vivent aujourd'hui sur des continents différents, s'expliquerait par la rencontre des loups il y a des millions d'années, lorsque la Russie et l'Alaska n'étaient pas encore séparées par un océan.

Grâce à ses os, les chercheurs ont également découvert que ce louveteau s'était principalement nourri de créatures aquatiques, comme du saumon.

« Avoir une préservation aussi extraordinaire d'un carnivore est une situation unique pour examiner les écosystèmes de la période glaciaire du point de vue d'un prédateur », affirme Tyler Murchie, paléogénéticien.

Crédit photo : Gouvernement du Yukon

Si cette découverte est impressionnante pour les professionnels de la faune, elle inquiète. En effet, il a été possible de découvrir ce corps suite à la fonte du pergélisol, qui disparaît à cause du réchauffement climatique.

« Nous sommes toujours excités lorsque nous faisons des découvertes comme celle-ci, admet Julie Meachen. Mais c'est une indication que le monde se réchauffe et que ce n'est pas bon pour notre environnement. La planète souffre. »

Source : Science Alert
Plus d'articles
À lire aussi