Toulouse : il crée le « Cocholed », un cochonnet lumineux pour pouvoir jouer à la pétanque les soirs d'été

7 323partages
Bouton whatsapp

Pour pouvoir jouer à la pétanque lors des soirées d’été, un Toulousain a créé le « Cocholed » : un cochonnet lumineux qui permet de jouer aux boules jusqu’au bout de la nuit.

Crédit photo : @cocholed

Avis aux amateurs de pétanque ! L’été arrive, et de nombreux Français vont se remettre à cette activité conviviale. La pétanque est un loisir privilégié pendant la période estivale et l’activité parfaite pour les soirées d’été. Mais voilà : quand le soleil se couche et que la nuit commence à tomber, il peut devenir difficile de continuer la partie à cause d’un terrain mal éclairé ou trop sombre.

Pour pouvoir continuer de jouer la nuit, un Toulousain a eu une très bonne idée : il a créé le « Cocholed ».

Un cochonnet lumineux pour jouer à la pétanque la nuit

Raphaël Paesa est un homme de 34 ans qui vit à Toulouse. Un soir, alors qu’il faisait une soirée entre amis, ces derniers lui ont lancé un pari. Comme ils étaient en train de jouer à la pétanque, ils l’ont mis au défi de créer quelque chose pour qu’ils puissent continuer leur partie à la nuit tombée.

Crédit photo : @cocholed

C’est ainsi que le Toulousain a créé le « Cocholed » : un cochonnet lumineux qui permet de voir le point à viser quand le soleil se couche. À l’aide d’une imprimante 3D, Raphaël a créé un cochonnet en y ajoutant une petite ampoule Led, une pile et une interrupteur. D’une autonomie de 4 heures, ce cochonnet s’éclaire en vert, car il s’agit de la couleur la mieux perçue par l'œil humain selon l’inventeur. Raphaël a également ajouté une coque autour du cochonnet, pour qu’il soit solide et qu’il résiste aux impacts des boules.

Plus de 2 300 ventes pour le cochonnet

Cela fait maintenant un an que Raphaël a commercialisé son invention, qui est devenue un vrai succès. Au prix de 13 euros, ce cochonnet spécial s’est écoulé à plus de 2 300 exemplaires et s’exporte partout dans le monde. Il est acheté par des particuliers comme des clubs professionnels, qui préfèrent s’entraîner à la nuit tombée pour ne pas rester sous le soleil pendant des heures.

Crédit photo : @cocholed

En juillet, le cochonnet sera disponible en orange. Raphaël envisage également de créer un « cercle intelligent », adapté aux professionnels qu’ils ne veulent pas mordre pendant leur lancer.

Source : 20 minutes
Bouton whatsapp