Découvrez les terres mystérieuses du « Point Nemo », le lieu le plus isolé de la planète qui alimente les mystères les plus fous

Par
69
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Quelque part, à presque 3000 km au sud-est de la Nouvelle-Zélande, se trouve une terre isolée chargée de mystères. Suggérée au début du siècle dernier par le visionnaire H.P Lovecraft dans son ouvrage L’Appel de Cthulhu, le « Point Nemo » n’est autre que le lieu le plus isolé de la planète.
@Volvo Ocean Race
À presque 2700 km de toute vie humaine terrestre, le « Point Nemo » interroge toujours autant qu’il déchaîne les passions, 24 ans après sa découverte par l'ingénieur croato-canadien Hrvoje Lukatela.

Le « Point Nemo » porte très bien son nom. Hérité du fameux Capitaine Nemo dans l’ouvrage de Jules Verne Vingt mille lieues sous les mers, le mot « nemo » vient également du latin et signifie « personne ». Et ce n’est pas un hasard : sur ces terres émergées, il n’existe aucune trace de civilisation. Pas un homme et peu d’êtres vivants sur ces terres perdues situées au pôle maritime d’inaccessibilité, l’autre nom que l’on donne au Point Nemo. Dans ce désert au milieu de l’océan Pacifique sud, on retrouve des morceaux d’engins spatiaux, des navires abandonnés… mais pas une âme qui vive.
@Redbull
Situé au centre d'un espace étendu de 22 millions de km² dépourvu de terre émergée (la superficie est plus grande que celle de l’ancienne URSS !) le Point Nemo - qui fait partie du circuit de la célèbre course à la voile de la Volvo Ocean Race, organisée tous les trois ans – se trouve au plus près à 2 688 km de l’Île inhabitée de Ducie (qui fait partie de la colonie britannique des îles Pitcairn), localisée au nord. Au nord-est, l’îlot le plus proche n’est autre que celui de Motu Nui, membre de l’archipel de l’île de Pâques. Le troisième point le plus près du lieu se trouve au large de la terre Marie Byrd, sur l’île Maher, en Antarctique du Sud. Autant dire que ce n’est pas à côté.

Ce lieu, relativement inconnu pendant longtemps malgré de nombreuses spéculations, n’a été découvert qu’en 1992 grâce aux avancées technologiques par l’ingénieur croato-canadien Hrvoje Lukatel, qui a utilisé un programme informatique géospatial adapté afin de trouver ses coordonnées.

De toutes les manières, le lieu, totalement désert, n’est pas propice à la vie humaine sur un long terme, d’autant plus que le bateau le plus rapide du marché mettrait à lui seul 15 jours, 10h et 37 minutes pour y accéder !

Quand vous êtes au Point Némo, vos voisins les plus proches sont… les astronautes de la Station Spatiale Internationale

D’ailleurs, pour information, sur le Point Nemo, nous nous trouvons plus près des astronautes de la Station Spatiale Internationale (ISS), qui orbite à environ 400 km au-dessus de la surface de la planète, que de tout autre humain sur terre. Impressionnant.
Afficher l'image d'origine
@Google Earth
C’est dans ce secteur-là que le mystérieux « Bloop », ce fameux son puissant d’ultra-basse fréquence avait été détecté en 1997 par le National Oceanic and Atmospheric Administration. Les amateurs de légendes urbaines avaient alors alimenté toutes sortes d’histoires liées à la présence de monstres marins dans les environs, après avoir eu la confirmation que le bruit n’était rien d’autre qu’un tremblement de glace venu d’un iceberg gigantesque.

Les éternels rêveurs, quant à eux, sont persuadés que le curieux bruit entendu à l’époque était peut-être celui de Cthulhu, le monstre marin qui réside dans la ville fictive de R'lyeh, imaginé par l’écrivain H.P Lovecraft dans L’Appel de Cthulhu. En effet, l’écrivain fantastique avait vu juste, puisque les coordonnées de la ville imaginaire énoncées dans le livre sont presque les mêmes que celles du Point Nemo (47° 09’ S, 126° 43’ 0 et 48° 50’ S, 123° 20’ O).

Alors, mythe ou réalité ? Nous, on a envie d’y croire !
Ivres, ces... ratons laveurs sèment la pagaille dans les rues d'Ottawa
Commentaires
Vous aimerez aussi