Regarder des comédies romantiques et des séries à l'eau de rose fait de vous une meilleure personne, selon une étude

Par
2 238
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Vous êtes fan inconditionnel des Feux de l’Amour et de Plus Belle la Vie ? Vous n’osez pas admettre votre passion invétérée pour les séries à l’eau de rose et les comédies romantiques ? Plus besoin de vous cacher, d’avoir honte et de zapper sur Arte dès que quelqu’un entre dans la pièce : car c’est prouvé, votre passion dévorante pour le soap opera est bonne pour vous… et elle fait même de vous une personne meilleure !

En effet, une toute nouvelle étude, publiée dans la revue spécialisée Media Psychology, vient de conclure un fait étonnant : le visionnage fréquent de comédies romantiques serait lié à des individus plus sensibles, ouverts et sociaux.
CW Television Network

C’est amusant, parce qu’il y a un fort préjugé social rattaché au fait de regarder ce genre d’œuvres, jugées impures, avilissantes, sans intérêt. Il faut dire que ces histoires rocambolesques d’amour et de passion, aux revirements toujours acrobatiques et dont l’intrigue semble rebondir à l’infini, fonctionnent avec des ficelles narratives pas toujours réputées pour leur finesse. Pourtant, même si peu de gens admettent être consommateurs d’histoires d’amour (comme si c’était quelque chose de honteux), ils ne sont pas moins extrêmement nombreux à en regarder — le succès d’audience de ces programmes en témoigne !

En fait ce type d’œuvres existe depuis bien longtemps, et leur succès n’a absolument rien de récent : avant les séries télévisuelles, les romans de gare se vendaient comme des petits pains, et on suivait avidement les romans-feuilletons qui paraissaient dans les journaux du soir.

Et si les séries à l’eau de rose n’étaient pas aussi inutiles que nous nous plaisons à le croire… mais qu’elles remplissaient , au contraire, un certain rôle social ?

Les chercheurs ont exposé des volontaires à différents types de documents télévisuels de manière répétée, sur une durée totale de cinq semaines, afin de voir dans quelle mesure ces documents pouvaient les influencer et modifier le cours de leurs actions. Ainsi, les participants ont été séparés en quatre groupes, et confrontés à des films romantiques et à des films d’action. Un premier groupe regardait exclusivement des films romantiques, un second groupe ne regardait que des films d’action, et les deux autres groupes regardaient un mélange des deux genres, en proportions différentes.
CW Television Network

Après avoir « binge-watché » pendant plusieurs semaines consécutives différents documents visuels, les chercheurs ont analysé les perspectives et les attitudes générales des sujets à l’aune de cinq différentes « intuitions » morales. Ces intuitions servent en fait à définir les jugements moraux des individus et sont basées sur différents concepts moraux : la loyauté, la justice, le respect pour l’autorité, la pureté, ainsi que la volonté de nuire à autrui ou au contraire de le protéger.

Dans le groupe qui ne regardait que des comédies romantiques, les chercheurs ont remarqué que les individus étaient plus sensibles, plus aimants et plus affectueux. Ils se sont montrés plus sensibles que les autres pour toutes les intuitions morales étudiées, à l’exception de la pureté.

Pour ceux qui regardaient exclusivement des choses en train de se faire exploser, des batailles, des scènes de guerre et des tirs à l’arme à feu… eh bien, c’était l‘exact contraire : ils étaient lourdement désensibilisés et semblaient éprouver moins d’émotions et d’empathie.

Enfin, pour ceux qui avaient un usage mélangé des genres, il n’y a pas eu de changement significatif, ce qui montre bien que ce n’est pas l’exposition à la violence ou aux histoires à l’eau de rose qui nous transforme, mais bien le fait de ne consommer qu’un seul type de document de manière exclusive !

Donc voilà : faites l’amour, pas la guerre, et regardez Gossip Girl au lieu de Mad Max.
Source : Elitedaily
Commentaires