À 23 ans, elle annonce qu'elle va recourir au suicide assisté

Bouton whatsapp

Une jeune youtubeuse a récemment fait part de sa volonté d'en finir avec la vie, en raison notamment de troubles qui lui gâchent l'existence.

Voilà une décision qui va relancer le débat sur l’euthanasie !

À voir aussi

La youtubeuse française Olympe, qui souffre depuis des années de TDI (Trouble dissociatif de l’identité), a annoncé qu’elle allait recourir au suicide assisté.

Un choix fort pour la jeune femme qui n’est âgée que de 23 ans.

Crédit photo : capture d'écran / You Tube

À 23 ans, elle va recourir au suicide assisté

Visage familier des internautes, Olympe s’était fait connaître du grand public en janvier 2022 lors de son passage dans l’émission « Ça commence aujourd’hui », diffusée chaque jour sur France 2.

À cette occasion, elle avait livré un témoignage aussi rare que bouleversant sur sa maladie, en confiant qu’elle vivait avec des « alters », c’est-à-dire d’autres personnalités qui prenaient parfois le contrôle de son corps et de sa voix.

Olympe avait notamment raconté comment Charlie, l’une des personnalités qui l’habitent, avait « essayé de (la) tuer (…) parce qu’il n’en pouvait plus », des années plus tôt.

C’est en partie à cause de ce trouble et des conséquences qu’elle aurait décidé d’en finir.

Il y a une semaine, la youtubeuse a en effet publié un message sur son compte Instagram pour annoncer sa décision de recourir au suicide assisté.

Si cette « story » a finalement été effacée au bout de 10 minutes, Olympe a par la suite publié deux vidéos pour expliquer sa démarche.

Dans la première, elle annonce notamment avoir pris contact avec des médecins belges pour ce suicide assisté, qui serait prévu pour le dernier trimestre 2023.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympe (@we.are.olympe)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympe (@we.are.olympe)

Elle évoque également « les débats » que sa décision a suscité sur les réseaux sociaux, éprouvant le besoin de justifier son choix.

« C’est ma vie, c’est une décision difficile que j’ai eue à prendre », déclare-t-elle ainsi.

« Même si je suis quelqu’un de très résiliente, j’ai mes limites comme tout humain, et mes limites ont été poussées à leur extrême pendant des années. Je suis très fatiguée et je ne dis à personne que c’est la solution (le suicide assisté) et je souhaite à personne sur cette terre d’avoir un jour à penser à ça », poursuit-elle.

Et d’ajouter : « La raison principale, c’est que je suis épuisée et vous ne pouvez pas le savoir parce que vous n’avez pas vécu ma vie (…) vous ne pouvez pas forcément comprendre ma décision et je vous le demande pas ».

Évoquant ensuite la date choisie (fin 2023), Olympe explique qu’elle se donne encore un peu de temps.

« J’ai encore envie de profiter de certaines choses et aussi, je ne suis pas fermée à ce que quelque chose se passe et me fasse totalement changer d’avis. Même si je pense que ça n’arrivera pas, parce que je n’ai pas une base de vie assez positive qui contrebalance fortement toute la merde que j’endure tous les jours avec mes troubles, mon passé, mon cerveau qui ne fonctionne pas bien », affirme ainsi la jeune femme en larmes

Et de conclure : « Je n’ai pas les choses qui me font assez aimer la vie pour pouvoir supporter le négatif (...) je suis seule et c’est l’une des raisons de ma décision ».

Bouton whatsapp