Au Gabon, des crocodiles orange vivent coincés dans des grottes depuis 3000 ans

Par
5 468
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Au Gabon, des scientifiques cherchent à percer le secret d'une espèce de crocodile orange, vivant dans le noir le plus total dans les grottes d'Abanda.

Le Gabon est connu pour la grande diversité de sa faune. C'est en 2008 que des chercheurs, en exploration dans de sombres grottes, sont tombés face à une espèce de crocodile encore inconnue : « Quand je me suis approché avec la lampe torche dans la grotte, j'ai vu des yeux rouges... de crocodile ! C'était en 2008. Deux ans plus tard, nous avons sorti un premier spécimen de la grotte et nous avons remarqué qu'il était orange » raconte Richard Oslisly, un géoarchéologue. Ce « crocodile orange cavernicole » peut mesurer 1,70 mètre de long est unique au monde et ne se trouve que dans quelques grottes du Gabon.

Des crocodiles orange vivent dans les grottes d'Abanda au Gabon OLIVIER TESTA / AFP

Une couleur orange

Les scientifiques eux-mêmes ont du mal à s'accorder sur la teinte particulière du reptile : « Au début, nous avions pensé que la couleur pouvait venir de leur alimentation, car nous avons remarqué que ces reptiles mangent des chauves-souris oranges » explique Richard Oslisly. Après de nombreuses études, de nouvelles hypothèses ont vu le jour : cette dépigmentation serait due au manque de lumière des grottes et la nocivité du « guano », une substance faite d'excréments de chauves-souris dans laquelle ces animaux pataugent toute leur vie : « L'urine des chauves-souris a commencé à attaquer leur peau et transformé leur couleur », explique le spéléologue Olivier Testa.

Un crocodile orange capturé par les chercheurs OLIVIER TESTA / AFP

Les deux hommes, Olivier Testa et Richard Oslisly, accompagnés d'un chercheur américain, Matthew Shirley, ont multiplié leurs expéditions scientifiques pour en savoir plus sur ces animaux atypiques. Depuis 2010, les trois chercheurs cartographient les grottes et ils ont recensé, à ce jour, quatre crocodiles orange sur une quarantaine de cette espèce « cavernicole ».

De nombreux crocodiles vivent dans les grottes alentours, celles-ci connectées avec la surface, les crocodiles orange, eux, croupissent dans les grottes accessibles uniquement par des puits verticaux.

« On pense que ces dizaines de crocodiles se seraient installées dans les grottes d'Abanda il y a environ 3000 ans, ce qui correspond relativement bien avec une période où le niveau de la mer avait baissé et où cette zone côtière est redevenue terrestre » note M. Shirley. Ces crocodiles auraient été piégés après être rentrés dans ces grottes étant petits, et y ont grandi sans pouvoir ressortir.

Ces crocodiles, selon les chercheurs, vivraient dans ces grottes depuis 3000 ans OLIVIER TESTA / AF

Des crocodiles nains

S'ils se sont installés dans les grottes, c'est parce qu'ils y trouvent leur compte, affirme Matthew Shirley. Ils vivent avec un régime alimentaire très particulier : des insectes (criquets et grillons) et des chauves-souris.

Selon les trois chercheurs, ces animaux sont apparentés au groupe des crocodiles nains Osteolaemus Tetraspis. L'ADN de ces spécimens se rapproche beaucoup de son cousin vivant en surface mais, selon M. Shirley, ils ont développé leur propre « signature génétique ».

Les trois chercheurs plaident pour que les grottes d'Abanda deviennent un « sanctuaire intégralement protégé » pour ces animaux. Bien que les crocodiles soient protégés au Gabon, ils ne sont pas à l'abri des braconniers qui pourrait y voir un nouveau business.

Source : AFP
Commentaires