Une chaîne de supermarchés inaugure ses premiers rayons « zéro emballages plastique »... Et envisage de bannir totalement le plastique de ses magasins d'ici la fin de l'année !

Par
6 456
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Une enseigne néerlandaise de supermarchés écologiques lance, en partenariat avec une association de défense de l'environnement, un rayon « 100% sans plastique ». Une première mondiale, que la chaîne de supermarchés entend bien généraliser et étendre à la totalité de ses 74 magasins d'ici la fin de l'année.


ekoplazabio/ Instagram

L'ère du plastique est-elle bientôt révolue ? Alors qu'elle était, à une époque pas si lointaine encore, érigée en parangon de modernité, la matière plastique semble plus que jamais obsolète dans nos sociétés actuelles, qui font vœu de limiter leur impact environnemental. On pense notamment à ces objets jetables, et à ces emballages à usage unique, qui sont utiles au consommateur pendant quelques minutes puis qui ont un impact destructeur sur l'environnement pendant plusieurs siècles... et on se dit que sans doute, d'ici quelques années, nos enfants et nos petits-enfants nous prendront certainement pour des cinglés.

Heureusement, il suffit de regarder un peu autour de soi pour s'apercevoir que les choses évoluent, et plutôt dans le bon sens ! Ça a commencé par la généralisation du recyclage des emballages, ça a continué avec la disparition progressive des sacs plastiques non-réutillisables, désormais interdits dans les supermarchés, et ça se poursuit avec la récente décision de la première ministre britannique Theresa May, qui prévoit d'éliminer tous les déchets plastiques évitables d'ici à la fin 2042 en Grande-Bretagne, au terme d'un plan écologique ambitieux.

Aujourd'hui, direction les Pays-Bas, pour un nouvel exemple de percée encourageante dans la guerre contre les emballages inutiles... et plus précisément dans un magasin d'Amsterdam, où un rayon spécial « zéro plastique » vient tout juste d'être inauguré mercredi dernier ! L'objectif pour Ekoplaza, la  chaîne de supermarchés bios à l'origine du projet : donner de la visibilité à des méthodes alternatives pour emballer ou conserver les aliments, et ainsi lutter contre les déchets inutiles, et la pollution plastique, en s'attaquant à la source du problème.

Dans le but de mettre en place ces rayons spéciaux, Ekoplaza s'est allié avec le groupe de défense de l'environnement britannique « A plastic planet », qui a collaboré avec l'enseigne. 

Des rayons « test », bientôt généralisés à tous les magasins ?

Pour faire du « zéro plastique », les alternatives sont nombreuses : vendre des produits en vrac, utiliser des emballages et des récipients fabriqués dans des matières recyclables telles que le carton ou le verre « théoriquement recyclable à l'infini »... mais cela peut aussi passer par l'emploi de matériaux high-tech et innovants !

Pour emballer certains de ses produits, Ekoplaza utilise ainsi une substance qui imite toutes les propriétés du plastique, et qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau... à la différence près que ce « bio-plastique »,  composé avec des matériaux naturels tels que la fibre de bois, l'acide lactique ou le sucre de canne, peut être jeté dans les déchets organiques et peut être entièrement composté en l'espace de 12 semaines ! 

Ces rayons sans plastique sont « une première mondiale », se vante Ekoplaza  sur son site internet. Coup de pub ? Coup de buzz ? Pas vraiment : la chaîne de supermarché néerlandaise a fait vœu de supprimer la totalité des emballages plastiques de ses 74 boutiques d'ici la fin 2018. Le projet va donc beaucoup plus loin que la seule mise en place de ces premiers rayons « 100% sans plastique » , qui ont surtout valeur de test à moyenne échelle pour l'instant !

L'enseigne de supermarchés écologiques aspire aussi à lancer un mouvement plus large au sein même de la grande distribution, et espère inspirer d'autres supermarchés européens à lui emboîter le pas en adoptant des mesures similaires, le plus vite possible.

Se débarrasser du plastique, une urgence

Selon Greenpeace, un million d'oiseaux et près de 100 000 mammifères marins meurent chaque année à cause de l'indigestion de plastique ou par empoisonnement à cause des produits chimiques contenus dans le plastique. Et les estomacs de 94% des oiseaux de la mer du Nord contiennent du plastique, selon le ministère de l'Environnement.

Aujourd'hui, toujours selon le ministère de l'Environnement, 75% des déchets marins sont liés au plastique, et plus de mille milliards de sacs plastiques sont utilisés dans le monde à l'heure où vous lisez ces lignes. En France, la moyenne d'utilisation d'un sac plastique est de... 20 minutes.  Une aberration, quand on sait que le même sac plastique met entre un et quatre siècles à se dégrader....

Bordeaux va planter 20 000 arbres pour lutter contre les îlots de chaleur !
Commentaires