Le patron d'un salon de thé refuse l'entrée à une jeune femme handicapée

13Kpartages

À Castres, une jeune femme handicapée a voulu entrer dans une épicerie mais le patron de l’établissement a refusé, malgré l’intervention d’un policier.

La loi française, Handicap du 11 février 2005 précise pourtant qu’aucun lieu n’est fermé aux personnes handicapées.

Publicité

C’est pourquoi chaque établissement doit avoir des conditions d’accès permettant aux personnes à mobilité réduite de pouvoir y entrer. De plus, dans le Code de la consommation, il est « interdit de faire refuser à un consommateur la vente d’un produit ou la prestation d’un service, sauf motif légitime », que les personnes soient handicapées ou non.

«Agressif et condescendant»

Ce n’est apparemment pas le problème de ce patron de ce salon de thé/épicerie « Saveurs du temps », situé à Castres. Alors que la jeune femme se rendait au restaurant accompagnée de son chien d’assistance, le chef de l’établissement s'est ainsi mis face à elle devant la porte et lui a interdit l’accès. La scène a été filmée et publiée par la victime sur son compte Facebook.

Crédit : Capture d'écran Facebook / 2000 LOL face à la maladie 

Cette dernière a expliqué les faits : « Le patron de ce café m’a menacé de me « dégager lui-même » si je ne partais pas, et malgré l’intervention des forces de l’ordre je ne pourrais pas acheter le café traditionnel à ma nounou parce que mon comportement (le fait que je demande d'entrer et qu'ils appliquent la loi) ne leur convenait pas ! ». 

Dans la vidéo, on peut voir le patron crier « de manière agressive et condescendante », raconte la jeune femme sur son compte Facebook. On voit également un policier de la brigade cycliste tenter de faire appliquer la loi, en vain !

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux, notamment Twitter et Snapchat.

Plus d'articles