Kaamelott : 10 choses à savoir sur l'œuvre d'Alexandre Astier

Kaamelott est une série humoristique basée sur la légende historique du roi Arthur et qui est devenue culte à partir de 2005, lors de sa diffusion sur M6. Avec ses personnages et son humour emblématiques, la série a réuni de nombreux fans et a créé une grande communauté, qui est restée fidèle au programme des années après sa disparition. À l’occasion de la sortie du film Kaamelott : Premier Volet, voici 10 choses à savoir sur la série d’Alexandre Astier.

Crédit photo : M6

À voir aussi

Kaamelott est une série télévisée créée par Alexandre Astier, qui a été diffusée pour la première fois à la télévision sur M6, en 2005. Cette série humoristique repose sur la légende historique du roi Arthur, qui est incarné par Alexandre Astier lui-même. Comme dans la légende, le roi Arthur est en quête du Graal et est entouré des Chevaliers de la Table Ronde.

Ce programme décalé suit la vie du roi Arthur dans son quotidien, avec la présence de ses proches et des personnages emblématiques comme Perceval, Karadoc, Yvain, Gauvain, Merlin, ou encore Lancelot. Grâce à son humour unique et ses répliques cultes, la série a réussi à séduire de nombreux fans, qui forment aujourd'hui une communauté soudée. Alors que la série s’est clôturée après six saisons, Kaamelott revient au cinéma avec le film Kaamelott : Premier Volet qui sera suivi de deux autres productions, créées elles aussi par Alexandre Astier.

Cette sortie dans les salles est l’occasion de revenir sur les nombreuses anecdotes et secrets de tournage de la série, qui ont eu lieu pendant les six saisons. Pour les découvrir, voici 10 choses à savoir sur Kaamelott.

La série Kaamelott est adaptée d’un court métrage

Crédit photo : Alexandre Astier

En 2003, Alexandre Astier a créé un court-métrage intitulé Dies Irae. Long de 14 minutes, le programme avait déjà pour thème l’univers du roi Arthur. Cette production courte a rencontré un grand succès puisqu’elle a reçu des prix à de nombreux festivals d’humour. 

Cette consécration a motivé Alexandre Astier à créer une série dérivée et plus longue, dans le même thème que son court-métrage. Intéressée, la chaîne de télévision M6 a commandé des épisodes pilotes, puis des saisons entières. C'est ainsi qu'est née la série Kaamelott.

Dans Dies Irae, on retrouve plusieurs similitudes avec Kaamelott comme la légende du roi Arthur, certains personnages qui étaient déjà présents, mais aussi l’humour décalé qui a fait le succès de la série.

Kaamelott est un hommage à Louis de Funès

Le dernier épisode de la saison 6 de Kaamelott est dédié au célèbre comédien français Louis de Funès. Et pour cause, ce dernier a beaucoup inspiré Alexandre Astier, qui est un fervent admirateur de cette figure française. C’est notamment grâce à lui qu’il a souhaité devenir acteur et intégrer le monde du cinéma.

Lors des tournages de Kaamelott, Alexandre Astier a confié s’être beaucoup inspiré du travail de Louis de Funès. « Sur un plateau, j’essaie toujours de me demander ce qu’il aurait fait », avait-il confié.

La famille d’Alexandre Astier a joué dans Kaamelott

Crédit photo : M6

Kaamelott, c’est une vraie histoire de famille. En tant que créateur de la série, Alexandre Astier a souhaité donner un rôle à de nombreux membres de sa famille. Ainsi, Léodagan (le roi de la Carmélide) et Séli (la mère de la reine Guenièvre) sont incarnés par ses propres parents, Lionnel Astier et Joëlle Sevilla. Le beau-frère du roi Yvain est quant à lui joué par Simon Astier, le demi-frère d’Alexandre Astier. Il donne notamment la réplique à sa propre mère, Josée Drevon, qui joue le rôle de Ygerne.

De plus, Alexandre Astier est le père d’une grande famille puisqu’il a aujourd’hui sept enfants. Plusieurs d’entre eux jouent dans Kaamelott puisque ses filles Jeanne et Ariane ont incarné Mehben et Mehgan, les filles de Karadoc et Mevanwi. Ses fils font également partie du casting car Neil a joué le rôle d’une version jeune du roi Arthur, et Ethan est le visage de sa descendance. Tous les deux sont présents dans la saison 5 de la série.

Enfin, l’ex compagne d’Alexandre Astier, Anne-Gaëlle Daval, a également participé à la série. Cependant, elle n’était pas devant la caméra, puisqu’elle était la costumière en chef de Kaamelott.

Alexandre Astier a écrit la musique et les dialogues de Kaamelott

Crédit photo : Thomas Laisné

Alexandre Astier est un homme multitâche, aux nombreuses casquettes. À la fois acteur, réalisateur, scénariste, compositeur, producteur artistique et acteur, il a supervisé son projet du début à la fin. Au départ, Alexandre Astier est avant tout un musicien puisqu’il a fait ses études au conservatoire, puis à l’American School of Modern Music de Paris.

Cette connaissance musicale lui a permis de composer et d’interpréter lui-même les musiques présentes dans Kaamelott. De plus, il a également écrit tous les dialogues de la série, ainsi que les scénarios de tous les épisodes.

Kaamelott a nécessité un gros budget

Crédit photo : M6

La réalisation de Kaamelott a nécessité un gros budget financier. En effet, la production d'un seul épisode de la série coûtait en moyenne 20 000 euros. Le prix de ces épisodes, plus cher que celui de certains téléfilms, était justifié par les nombreuses scènes filmées à l’extérieur. De plus, les épisodes étaient tournés avec des caméras haute définition, ce qui explique ce budget impressionnant pour une série française.

Ainsi, le coût de la production d’une seule saison de Kaamelott s’élevait en moyenne à 2 millions d’euros.

Kaamelott était tournée à Lyon

Crédit photo : M6

Contrairement à ce que de nombreux fans ont pu penser, la série Kaamelott n’a pas été tournée en Bretagne, sur les terres du roi Arthur. La majorité des scènes extérieures ont effectivement été réalisées à Lyon, dans la banlieue de la ville. Pour la quatrième saison, l’équipe de tournage a décidé de quitter la banlieue et de rejoindre la ville de Lyon, délaissant toujours les paysages de la Bretagne.

Cependant, certains épisodes ont fait exception à cette règle lyonnaise puisque ceux du livre 6 ont été tournés à Rome. Pendant cette saison, on découvre la jeunesse du roi Arthur dans la capitale italienne et cette fois-ci, l’équipe de tournage n'a pas hésité à utiliser les décors locaux.

Kaamelott est truffée de références à la pop culture

Alexandre Astier est un grand fan de cinéma et de télévision et cela se voit dans Kaamelott. En effet, tout au long de la série, de nombreux clins d’œil à la pop culture sont disséminés au fil des épisodes. Plusieurs scènes font notamment référence à des œuvres importantes du cinéma et de la télévision. On peut par exemple retrouver des allusions à Star Wars dans Kaamelott, lorsque Perceval découvre un sabre laser.

Crédit photo : M6

Un clin d’œil est également fait à Stargate car on peut voir la Porte des étoiles devenir un Portail démoniaque dans la forêt de Kaamelott. De plus, les titres des épisodes des cinq premières saisons sont également des références à des films américains comme Le Sixième Sens, Les Affranchis ou encore Gladiator.

Tout au long de la série, plusieurs guest stars ont également fait leur apparition comme Bruno Solo, Antoine de Caunes, Alain Chabat, Géraldine Nakache, ou encore Christian Clavier.

Perceval est le personnage préféré d’Alexandre Astier

Crédit photo : M6

Dans Kaamelott, tous les personnages sont devenus emblématiques, et beaucoup font l’unanimité auprès des fans. Mais lequel est le chouchou ? Lorsque la question a été posée à Alexandre Astier, ce dernier a affirmé que son personnage favori était Perceval. Le créateur a notamment dévoilé que pour créer ce personnage phare, il s’était inspiré de la naïveté candide de ses propres enfants.

Perceval est notamment connu pour sa célèbre réplique « C’est pas faux », qu’il utilise chaque fois que la conversation devient trop complexe pour lui. Si Perceval est le personnage préféré d’Alexandre Astier, il est aussi sans aucun doute celui de nombreux fans.

L’orthographe de Kaamelott n’est pas un hasard

Crédit photo : M6

Au départ, le nom de la série devrait s’écrire « Camelot ». Cependant, Alexandre Astier a décidé de faire un premier changement en ajoutant deux « a », en référence à ses propres initiales. La série a alors été orthographiée « Kaamelot », jusqu’à ce que son créateur effectue un deuxième changement. Alexandre Astier a en effet préféré doubler la dernière lettre de Kaamelott, pour être certain que tout le monde prononcerait le « t ».

Le tournage de Kaamelott a été difficile pour les acteurs

Crédit photo : M6

Les acteurs qui ont joué dans Kaamelott ont confié qu’ils avaient éprouvé certaines difficultés pendant le tournage, et qu’ils se sont souvent trouvés déstabilisés. En effet, Alexandre Astier avait la mauvaise habitude d’envoyer les textes des épisodes à la dernière minute. Ainsi, les acteurs n’avaient que peu de temps pour se préparer, et ils ne connaissaient que l’épisode qu’ils s’apprêtaient à tourner. Thomas Cousseau, qui joue le rôle de Lancelot, a notamment confié qu’il ne comprenait quasiment jamais ce qu’il était en train de jouer.

Lorsque des explications ont été demandées à Alexandre Astier, ce dernier a répondu que l’incertitude des acteurs vis-à-vis de leurs personnages était une façon d’obtenir des réactions spontanées de leur part.