La saga Super Smash Bros. revient, avec ce qui constitue le « plus grand cross-over de l'histoire du jeu vidéo » !

La saga Super Smash Bros. revient, avec ce qui constitue le « plus grand cross-over de l'histoire du jeu vidéo » !

Par
263
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Les conférences de l’E3, le plus grand salon dédié au jeu vidéo au monde, situé à Los Angeles, se sont achevées ce 12 juin. Les plus célèbres constructeurs et éditeurs ont défilé tour à tour pendant quatre jours, dévoilant bandes-annonces et séquences de gameplay de jeux extrêmement attendus, à l’instar de The Last Of Us Part II du côté de chez Sony.

Nintendo, qui a fermé le bal hier soir, l’a jouée différemment, avec en lieu et place d’une vraie conférence un Nintendo Direct diffusé en ligne, pré-enregistré, comme la firme a l’habitude de le faire à divers moments de l’année. Passé ce format un chouïa décevant pour une marque aussi mythique que Nintendo, le contenu de celui-ci a pu constituer une source de désillusion encore plus grande pour les joueurs.

D’une durée de 42 minutes, le Nintendo Direct n’a compté qu’extrêmement peu d’annonces significatives, a laissé le monde entier sans la moindre nouvelle de projets importants, tel que Metroid Prime 4, pourtant annoncé au cours de l'E3 2017, et ne s’est en réalité focalisé que sur un seul jeu, certes pas des moindres, Super Smash Bros. Ultimate. Environ 25 minutes de l’émission lui ont été consacrées, de quoi ravir les fans de la licence, mais pas nécessairement les fans de Nintendo au global qui s’attendaient à plus de l’éditeur pour un E3, rendez-vous incontournable pour marquer les esprits des joueurs et de la presse chaque année.

Comptabilisant 66 personnages au total, Super Smash Bros. Ultimate est, selon les termes de Nintendo, « le plus grand cross-over de l’histoire du jeu vidéo ».


Ah, Super Smash Bros. ! En quatre jeux et vingt ans d’existence jusqu’à présent, la franchise a su devenir l’une des plus fédératrices de Nintendo, aux côtés d’un certain Mario Kart. Comme son homologue à quatre roues (ou deux si vous êtes de ceux qui préfèrent piloter des motos), la saga Smash Bros. rassemble divers personnages issus des jeux de la firme de Kyoto… mais pas que !

Ainsi, Solid Snake de Metal Gear, Sonic, ou encore Cloud Strife de Final Fantasy VII ont pu venir gonfler les rangs du casting alors qu’ils n’appartiennent pas exactement à l’univers de Big N, et ce depuis l’épisode Super Smash Bros. Brawl, sorti sur Wii il y a dix ans maintenant. Ceci n’est pas une mince affaire pour Nintendo, pour des questions de droits, essentiellement.

 
Avec Super Smash Bros. Ultimate dont les premières images de gameplay ont été dévoilées lors du Nintendo Direct diffusé hier, Nintendo a voulu frapper un grand coup en proposant, comme elle le dit, « le plus grand cross-over de l’histoire du jeu vidéo ». Ainsi, son roster ne compte pas loin de 70 personnages, contre 49 pour la précédente édition ! Nintendo se targue d’avoir pu rassembler tous les personnages de sa maison, tous ceux qui ont été introduits à partir du premier volet, de Mario à Pikachu en passant par Captain Falcon, et même tous les guests qui ont pu être jouables depuis l’épisode Super Smash Bros. Brawl !

Solid Snake (qui retrouvera David Hayter, sa voix américaine d’origine), Sonic, Cloud, Ryu de Street Fighter, Megaman, Bayonetta, et Pac-Man seront donc également de retour ! Pour faire simple, bref, et concis, chaque personnage apparu dans le moindre Super Smash Bros. depuis le tout premier opus est présent dans Super Smash Bros. Ultimate. Sacré tour de force ! D'ailleurs, certains n’en sont toujours pas revenus…

 

Bien sûr, tous les personnages ont été mis à jour, avec de nouveaux coups, de nouvelles tenues, de nouvelles caractéristiques. Ce que Nintendo n’a pas manqué de prouver, de façon un tantinet rébarbative, en 25 minutes de vidéo, s’attardant sur chaque personnage. Ce n’est pas forcément funky pour un E3, à tel point que beaucoup ont parlé sur les réseaux sociaux de « la pire performance de Nintendo à un E3 de toute son histoire », mais cela a néanmoins le mérite d’être relativement exhaustif. Oui, contrairement au Direct de Nintendo d’hier, le jeu en lui-même s’annonce dantesque, avec sa galerie de personnages jouables qui comblera absolument tout le monde.

Les vieux de la vieille ont été actualisés : Link de Zelda, par exemple, arbore désormais sa tunique de Breath Of The Wild, dernier épisode de la saga en date. Et selon qui votre Link préféré, il y en aura pour tous les goûts : Link de Breath Of The Wild, Link enfant, et Toon Link sont tous les trois présents comme personnages jouables distincts. Mario est accompagné de Dr. Mario, et c’est le cas pour bien d’autres personnages, ce qui gonfle quelque peu artificiellement le roster, mais pas nécessairement pour notre déplaisir. Comme l’a martelé Nintendo… « Tout le monde est là ! »

Nintendo

Mais ne vous-y trompez pas : ce Super Smash Bros. Ultimate n’est pas qu’une simple mise à jour du dernier opus sorti sur Wii U et 3DS ; il a été pensé, développé, conçu spécifiquement pour la Nintendo Switch, en prenant en compte l’architecture de la petite dernière de l’entreprise nippone. Il s’agit donc d’un tout nouveau jeu, et pas d’un portage augmenté d’un titre sorti au cours de la génération précédente, façon Donkey Kong Country : Tropical Freeze et Mario Kart 8 Deluxe sur Switch.

Au niveau du gameplay global, la recette reste inchangée. Comme toujours, il faudra massacrer tous ses adversaires afin de les envoyer valdinguer hors de l’arène, reprenant toujours l’esthétique générale d’un jeu précis, qu’il soit de Nintendo ou non (comme la ville de Midgar de Final Fantasy VII ou Green Hill Zone de Sonic The Hedgehog).

Vous pourrez donc recommencer à vous bastonner sauvagement avec vos potes ou votre famille sur Nintendo Switch dès le 7 décembre 2018, en espérant que ce Super Smash Bros. Ultimate soit aussi mémorable que pouvait l’être en son temps Super Smash Bros. Melee sur GameCube. Et en parlant de GameCube, les manettes de ladite console devraient être compatibles avec votre Switch grâce à un petit adaptateur. Alors, heureux ?

Nintendo

Commentaires