Le Youtubeur “La Menace” : Rire du pire !

Bouton whatsapp

L’homme totalise plus de 400 000 abonnés sur Youtube. C’est considérable et c’est mérité. Évidemment, ce n’est pas pour tout le monde. La chaîne de canulars se positionne comme « hardcore » et, à vrai dire, on ne connaît pas d'équivalent.

Crédit : La Menace / YouTube

Est-que la menace est bien réelle ?

La Menace s’avance vers ce pauvre homme qui n’a d’autre tort que de porter des cheveux longs. Et il l’intimide, promettant l’agression imminente. Il drague lourdement. Il fait visiter un appartement d’où surgit soudain une femme nue. Il provoque, en pleine rue, ceux qui croisent son chemin et, souvent, la bagarre n’est pas loin. Parfois, elle a lieu. Pour dire les choses clairement, il semble n’avoir aucune limite. Dès lors, on ne sera pas surpris par ses convocations au commissariat. Surtout lorsqu’il interpelle et menotte, se faisant passer pour un policier de la BAC... Pourtant, l’homme est courtois au quotidien, bien élevé et soucieux de son interlocuteur.

Pas de politique, Maxime Alexandrov tient au pur divertissement. Il se moque de tout le monde, à commencer par les membres de sa communauté, qu’il n’hésite pas à qualifier de « cassos ». Mais ces derniers pardonnent aisément celui qui n’a jamais donné dans le fake (caméras cachées falsifiées par le biais de mises en scènes et le recours à des acteurs). Il improvise d’inimitables canulars pour le plus grand plaisir de ses followers car, chose certaine, sa communauté compte beaucoup pour lui. Elle a valeur de carburant et de moteur à la fois. Pour échapper aux censures de YouTube, il l’a faite migrer vers sa propre plateforme où il propose des vidéos exclusives. Nudité et parfois violence extrême des situations font de LA MENACE UNCENSORED une place unique en son genre.

Le plaisir dans le trash

On s’interroge. Qu’est-ce qui nous fait ainsi consentir au scandale ? Se mettre à la place de La Menace ? Impossible. C’est trop. On n’oserait pas. Sans doute le spectateur se projette-t-il plutôt dans la victime. Comment aurais-je réagi ? C’est que le youtubeur a pensé son affaire. S’il va loin, souvent, il le fait d’une façon finalement amicale, et les séquences d’aveux du canular en fin de vidéos témoignent à la fois du soulagement des victimes et du bon esprit qu’elles perçoivent vite.

Est-ce que celui qui a su apprécier, mais sans les imiter, Jean-Yves Lafesse, Laurent Baffie ou François l’embrouille, était déjà en germe lorsqu’il méditait son projet durant le premier confinement ? Probablement. Est-ce qu’il fera pire encore. Certainement.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter