«Mon petit renne» : la vraie Martha attaque Netflix et réclame 170 millions de dollars

Bouton whatsapp

“Mon petit renne” est une série sortie sur Netflix qui a connu un énorme succès. Réalisée et jouée par Richard Gadd, elle retrace l’histoire vraie d’un homme harcelé par une femme pendant des années. Mais la vraie harceleuse est sortie de l’ombre et réclame 170 millions de dollars de dédommagement à Netflix.

Sortie en avril, “Mon petit renne” est une série Netflix qui a bouleversé des millions de spectateurs dans le monde entier. Composée de sept épisodes, elle retrace le parcours de Richard Gadd, le réalisateur de la série qui a tenu à jouer son propre rôle.

Dans ce programme, il raconte son histoire, lorsqu’il a été harcelé pendant des années par une femme nommée Martha. Cette dernière lui aurait fait vivre un véritable enfer, lui envoyant des milliers d’e-mails et de messages vocaux en permanence. Elle se serait rendue au bar où il travaillait pour le voir chaque jour, mais aussi à ses spectacles d’humour. Martha aurait également agressé sexuellement Richard et s’en serait prise à ses parents et à sa petite amie.

Crédit photo : Netflix

Cependant, cette Martha existe réellement et sa véritable identité a été dévoilée par les fans de la série qui ont mené des recherches sur les réseaux sociaux. Elle répondrait au nom de Fiona Harvey. Il y a quelques mois, cette femme est sortie du silence et a nié tous les faits qui lui sont reprochés dans la série, contredisant largement cette version et affirmant que c’est elle, la vraie victime.

“Cette affirmation est le plus grand mensonge de l’histoire de la télévision”, a-t-elle déclaré.

Une plainte contre Netflix

Mais Fiona Harvey ne s’est pas arrêtée là puisqu’elle a récemment décidé de porter plainte contre Netflix pour diffamation. Victime de dommages moraux lors de la sortie de la série, elle demande 170 millions de dollars à la plateforme de streaming.

“C’est un mensonge raconté par Netflix et par le créateur de la série, Richard Gadd, par avidité et soif de célébrité, peut-on lire dans la plainte déposée par Fiona Harvey. C’est un mensonge destiné à attirer davantage de téléspectateurs, d’attention, gagner plus d’argent et détruire vicieusement la vie de la plaignante, Fiona Harvey. Cela parce que c’était une meilleure histoire que la vérité.”

Crédit photo : Netflix

Fin avril, Richard Gadd a publié un message sur Instagram demandant aux spectateurs de ne pas chercher la véritable identité des personnes mentionnées dans la série. Malheureusement, son appel n’a pas été entendu et les internautes ont rapidement retrouvé le compte Facebook de Fiona Harvey. Cette dernière aurait reçu de nombreuses menaces, un comportement qui va à l’encontre du message porté par la série.

Source : Le Figaro

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.