OrelSan visé par une pétition et un boycott pour son emploi du mot « mongol »

Bouton whatsapp

Avec le succès vient souvent la rançon. OrelSan peut en témoigner puisque l’une des chansons fait l’objet d’une pétition et d’un appel boycott car il y utilise le mot «mongol», terme considéré comme « raciste et discriminatoire ».

À voir aussi

Depuis quelques semaines, OrelSan est revenu sur le devant de la scène avec son nouvel album « Civilisation » qui rencontre un énorme succès en terme de ventes. Pour promouvoir ce nouvel opus, le rappeur caennais avait lancé le clip de la chanson « L’Odeur de l’essence » dans lequel il dresse un constat accablant de la société.

Un morceau fort et puissant qui n’a laissé personne indifférent mais qui, aujourd’hui, est l’objet de controverses à cause… d’un mot.

En effet, une pétition a été lancée il y a quelques jours appelant au boycott de l’artiste, lui reprochant notamment l’emploi du mot « mongol » à plusieurs reprises :

« On prend des mongols, leur donne des armes / Appelle ça justice, s’étonne des drames » rappe-t-il dans sa chanson, avant de le réutiliser quelques secondes plus tard : « Depuis qu’les mongols sont devenus experts / Entourés de mongols, l’Empire mongol / On fait les mongols pour plaire aux mongols ».

OrelSan attaqué pour son emploi du mot « mongol »

Or, l’emploi du terme «mongol» ici est jugé offensant, « raciste et discriminatoire » et porterait atteinte « à l’identité mongole et banalise le non-respect envers la dignité humaine » selon la pétition.

« Comme vous le savez, le terme mongol définit l’identité culturelle et nationale de tout un peuple. Ce nom qui devrait être neutre comme les adjectifs français, anglais, juif, inuit et bien d’autres, est malheureusement encore et toujours en usage en français, connoté d’idiot » indique l’association Routes nomades dans sa pétition.

« Si le sens de la chanson renvoie bien ici à une personne idiote et ne renvoie pas aux gens de nationalité ou d’origine mongole (de Mongolie), son usage reste raciste et discriminatoire », déplore les auteurs de la pétition.

Ainsi, ils appellent au boycott du rappeur afin de faire « abolir la connotation extrêmement offensive du terme mongol en langue française » et compte faire pression sur les médias pour ne plus diffuser la chanson et faire déprogrammer OrelSan des festivals. Elle demande aussi les excuses de l’artiste.

Pour le moment, la pétition a récolté plus de 13 000 signatures mais il apparaît très peu probable qu’elle atteigne ses objectifs. En effet, les auteurs de la pétition reconnaissent que Orelsan ne s’en prend pas aux Mongols à proprement parler. Ils utilisent plutôt la popularité de l’artiste afin de faire passer le message que ce terme devrait être interdit.

Bouton whatsapp