The Ocean Cleanup : un nouvel appareil a réussi à enlever plus de 9 000 kilos de déchets dans l'océan

1 562partages
Bouton whatsapp

Dans le Pacific Garbage Patch, l’endroit où flotte une quantité immense de déchets dans l’océan Pacifique, l’association The Ocean Cleanup a réussi à collecter plus de 9 000 kilos de plastique grâce à un nouvel appareil.

Le Pacific Garbage Patch est un endroit dans l’océan Pacifique où flottent de nombreux déchets plastiques. Aussi appelé le vortex de déchets du Pacifique Nord, il constitue une immense décharge flottante, qui fait trois fois la taille de la France, et est situé entre Hawaï et la Californie.

À voir aussi

Crédit photo : @TheOceanCleanup

Cinq zones de déchets identiques sont présentes dans l’océan Pacifique, et elles forment toutes « le 7ème continent ». Au total, on estime que le Pacific Garbage Patch regroupe plus de 1,8 billion de morceaux de plastique, ce qui fait de cette « île » la plus grande accumulation de déchets marins dans l’océan au monde.

Pour tenter de diminuer cette quantité impressionnante de déchets, l’association The Ocean Cleanup a mis au point un nouvel appareil prometteur.

20 000 livres de déchets récoltés

The Ocean Cleanup a été fondée par Boyan Slat, un inventeur néerlandais. Le but de l’association est de parvenir à éliminer 90% du plastique flottant dans l’océan d’ici 2040. Pour ce faire, l’inventeur a déjà créé plusieurs prototypes d’appareils visant à récolter les déchets dans l’eau.

Crédit photo : @TheOceanCleanup

Le dernier en date, surnommé « Jenny » est le plus prometteur, puisqu’il a permis de récupérer 20 000 livres de déchets en août dernier, soit plus de 9 000 kilos de plastique. Ce nouvel appareil fonctionne grâce à un bras géant qui déploie des filets sur plusieurs centaines de mètres de long et trois mètres de profondeur, pour récupérer un maximum de déchets.

Auparavant, les appareils créés par The Ocean Cleanup étaient passifs, ce qui signifie qu’ils flottaient sur l’eau sans suivre de direction. L’appareil Jenny est quant à lui composé d’un propulseur, ce qui lui permet d’être plus rapide et d’être dirigé vers les zones les plus riches en plastique.

Chaque semaine, une équipe tire l’appareil hors de l’eau pour vider les déchets sur un bateau, et ces derniers sont triés et recyclés.

Crédit photo : @TheOceanCleanup

Source : Unilad
Bouton whatsapp