Bain de testicules : une ingénieure allemande a créé une contraception masculine innovante

861partages
Bouton whatsapp

En matière de choix de contraceptions, les hommes sont plutôt mal lotis. Cette époque pourrait bientôt être révolue grâce une… femme ! Cette dernière a mis au point une méthode contraceptive masculine innovante : un bain de testicules. Explications.

Implant, pilule, stérilet, patch… C’est bien connu : la gent féminine a la possibilité d’utiliser un grand nombre de contraceptions. De leur côté, les hommes ont le choix entre le préservatif ou la vasectomie. Cette époque pourrait bientôt être révolue grâce à une innovation contraceptive.

Rebecca Weiss - une Allemande spécialisée en design - a créé un bain contraceptif pour les hommes : Coso. Selon ses dires, cet appareil est un « dispositif de contraception masculine à ultrasons, réversible et sans hormone, à usage domestique ».

Crédit Photo : COSO / Instragram

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Coso est facile à utiliser : la première étape consister à remplir le petit bol d’eau tiède afin d’y plonger les testicules. Les ultrasons permettent de neutraliser et supprimer la spermatogenèse (formation des spermatozoïdes).

D’après Rebecca Weiss, l’efficacité de cette méthode durerait jusqu’à quinze jours. Pour le moment, les tests effectués sur les animaux ont été un véritable succès.

Crédit Photo : COSO / Instragram

Une nouvelle approche contraceptive pour les hommes

Grâce à son innovation, la jeune femme a remporté un prix prestigieux lors d’un concours international de design et d’innovation organisée par la Fondation James Dyson. Cette dernière a eu l’idée de mettre au point Coso après avoir découvert qu’elle souffrait d’un cancer du col de l’utérus.

Crédit Photo : COSO / Instragram

« Il y a environ un an, on m'a diagnostiqué un cancer du col de l'utérus dû à la contraception avec la pilule. Après cela, la contraception hormonale n'était plus une option. Lorsque mon partenaire et moi avons cherché une méthode alternative,nous avons pris conscience du manque de contraceptifs masculins », a indiqué l’ingénieure allemande aux Dyson Awards.

Avant d’ajouter : « Le problème n'est pas propre à ma personne. Il touche également beaucoup d'autres personnes. Le débat public actuel sur le manque d'alternatives contraceptives en est la preuve. J’ai donc décidé de me pencher sur le développement d'une nouvelle approche contraceptive pour les hommes dans le cadre de mon mémoire de maîtrise en design industriel à l’université technique de Munich ».

Bouton whatsapp