La pilule du lendemain devient enfin gratuite pour toutes les femmes sans ordonnance en France

Bouton whatsapp

Le ministre de la Santé François Braun a annoncé deux mesures autour de la santé sexuelle : la pilule du lendemain va devenir gratuite pour toutes les femmes, et un dispositif de dépistage gratuit contre toutes les IST va être mis en place.

Ce mardi 20 septembre, le ministre de la Santé François Braun a annoncé deux nouvelles mesures concernant le dépistage des IST et l’accès à la contraception d’urgence.

Crédit photo : iStock

Jusqu’à présent, la pilule du lendemain était gratuite pour les femmes mineures, qui pouvaient en trouver dans les pharmacies, dans les centres de dépistages ou en s’adressant à une infirmière scolaire. Ce n’était pas le cas pour les femmes majeures, qui devaient débourser entre 3 et une vingtaine d’euros pour avoir une pilule du lendemain en pharmacie.

« Le gouvernement agit concrètement pour que les femmes ne renoncent plus à la contraception d’urgence pour des raisons financières, premier motif de renoncement. À l’heure où nous assistons à une montée des conservatismes en Europe et dans le monde, notre gouvernement démontre une fois de plus que l’égalité hommes-femmes et le droit des femmes à disposer de leur corps sont des priorités absolues », a déclaré Isabelle Rome, ministre déléguée chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes.

La pilule du lendemain va être gratuite

Le ministre de la Santé a déclaré que la pilule du lendemain allait devenir gratuite pour toutes les femmes, sans restriction. Désormais, les femmes pourront se rendre en pharmacie pour obtenir une contraception d’urgence sans ordonnance, quel que soit leur âge. Un « acquis essentiel pour les femmes » selon le ministre de la Santé.

Crédit photo : iStock

« Aujourd’hui, la pilule du lendemain est gratuite et sans ordonnance seulement pour les jeunes femmes mineures, et gratuite avec ordonnance pour les moins de 26 ans. Il nous fallait lutter contre leurs difficultés d’accès à la contraception d’urgence, car on sait que son efficacité est maximale dans les 24 heures qui suivent le rapport à risque de grossesse », a déclaré François Braun.

Des tests de dépistage gratuits

En plus de cela, un dépistage contre toutes les IST va être mis en place. Ce dépistage gratuit pourra être effectué sans ordonnance pour tous les jeunes de moins de 26 ans. Jusqu’à présent, seul le dépistage du VIH était gratuit, et il fallait payer pour se faire dépister contre toutes les autres IST.

« Désormais, la possibilité du dépistage sera étendue à toutes les infections sexuellement transmissibles pour lutter le plus précocement possible contre la reprise des infections. Nous remarquons l’augmentation des infections sexuellement transmissibles, spécifiquement les Chlamydia et le gonocoque. Tous les axes de prévention doivent être améliorés. La France est en retard par rapport aux autres pays européens. Seulement 2% de notre budget est consacré à la prévention, contre 4% chez nos voisins », a expliqué le ministre de la Santé.

Crédit photo : iStock

Ces deux mesures entrent dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2023, qui sera présenté au Conseil des ministres le 26 septembre prochain. Le ministre de la Santé a également abordé le sujet de la contraception masculine. Il envisage de saisir la Haute Autorité de Santé afin d’obtenir des recommandations d’autorités scientifiques sur le sujet, et peut-être, développer une contraception pour les hommes.

Source : 20 Minutes
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter