9 mois après avoir été raccordée à internet, cette tribu isolée est devenue accro au... porno

Bouton whatsapp

Des autochtones qui vivent dans une zone reculée du Brésil ont découvert les joies, mais aussi les inconvénients de la toile. 

On ne le répétera jamais assez, internet peut causer des ravages chez certains.

Une tribu isolée vient d'en faire la terrible expérience.

Peu de temps après avoir bénéficié d'un accès internet pour la première fois, ce peuple a en effet constaté que plusieurs de ses membres étaient devenus accros à la... pornographie, à force de consulter des contenus pour adultes.

Crédit photo : iStock

Des autochtones découvrent internet pour la première fois et deviennent accros à la pornographie

Cette histoire a de quoi faire sourie, mais elle résume assez bien ce que le web peut provoquer chez un public non averti.

Pour bien comprendre, il faut remonter 9 mois en arrière, en septembre 2023. À cette époque, la tribu amazonienne des Marubo, dont les membres vivent dans des zones reculées situées le long de la rivière Ituí au Brésil, se voit offrir un accès à un internet grâce au fournisseur Starlink, fondé par Elon Musk.

Au départ, cette initiative a surtout pour but de permettre aux autochtones de surfer sur la toile pour améliorer leurs conditions, en facilitant notamment l'accès aux secours en cas de danger de mort imminents (morsure de serpents venimeux par exemple).

Crédit photo : @allyson_reneau

Crédit photo : @allyson_reneau

Et les résultats ne se font pas attendre, puisque dès les premières semaines, cet accès à internet permet déjà de « sauver des vies », comme l'explique l'un des chefs de la tribu, interrogé par le New York Times.

La nouvelle connexion permet également de mettre en relation des membres de mêmes familles au sein de la tribu, dont les habitats sont parfois éloignés de plusieurs dizaines de kilomètres. Hélas, les bienfaits de la toile vont vite laisser place aux dérives.

Neuf mois seulement après l'installation d'internet, de nombreux chefs font ainsi part de leur inquiétude après avoir constaté que plusieurs de leurs membres consultaient énormément de contenus à caractère pornographiques. La situation est telle que certains seraient même devenus complètement dépendants.

Les chefs de la tribu ont peur désormais que l'accès au porno ne corrompe la jeunesse 

« Nous sommes inquiets (...) Nous craignons que les jeunes ne veuillent essayer », déclare ainsi Alfredo Marubo, qui dirige une association de villages. Certains locaux auraient même déjà constaté, non sans dépit, une augmentation des « comportements sexuels agressifs » chez des jeunes hommes de la tribu.

Des attitudes qu'ils n'auraient jamais adoptées sans cet accès à internet.

Source : Unilad

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.