Aussi fougueux que son père, Leonardo Tano, fils de Rocco Siffredi, est un grand espoir de l'athlétisme

Portrait de Leonardo Tano, grand espoir de l’athlétisme qui n’est autre que le fils d’un célèbre acteur de films pour adultes.

Tel père, tel fils !

Grand espoir de l’athlétisme, Leonardo Tano, 23 ans, a certainement hérité des capacités physiques de son père, un certain Rocco Tano, plus connu sous le pseudonyme de… Rocco Siffredi.

Le jeune athlète est en effet le fils de l’ancien acteur pornographique, réputé pour ses mensurations hors normes.

Alors forcément, les comparaisons quelque peu douteuses et graveleuses fusent. Il faut dire que père et fils partagent la même énergie et la même fougue. Seule la discipline diffère !

Leonardo Tano (à gauche) ets le fils de Rocco Siffredi (à droite). Crédit photo : @leonardotano

Leonardo Tano, fils d'un certain Rocco Siffredi, est un grand espoir de l'athlétisme

Certainement plus précoce que son illustre paternel, Leonardo Tano est lui aussi habitué à sauter puisqu’il est un spécialiste du 60 mètres haies et figure dans le top 50 européen cette année.

Mesurant 1m95 (décidément, la taille, c’est de famille…), le longiligne hurdler (et non pas hardeur) est licencié au sein du club de l’Atletica Meneghina, tout en étudiant le génie mécanique à l’université polytechnique de Milan.

Crédit photo : @leonardotano

Crédit photo : @leonardotano

Né en 1999, Leonardo court sous les couleurs de la Hongrie car sa mère Rozsa Tassi, elle aussi ancienne star du X, est de nationalité hongroise. Leonardo résidait d’ailleurs à Budapest (comme l’ensemble de sa famille), avant de rallier la botte pour poursuivre ses études.

Cet hiver, il a battu trois fois son record personnel sur 60 m haies avec en point d’orgue un super chrono de 7’87 le 14 janvier dernier - soir la sixième meilleure performance européenne de la saison - puis un temps canon de 7’79, une semaine plus tard.

Une performance qui avait été saluée par son père, pas peu fier.

« Il a hérité de ma ténacité, même s’il utilise plutôt sa tête », avait ainsi réagi Rocco Siffredi, non sans un certain humour.

Hélas, Leonardo a échoué au pied du podium lors des championnats nationaux pour seulement un centième de seconde.

Mais ce n’est que partie remise car la saison indoor ne fait que commencer.

Côté vie privée, on en sait peu sur le jeune homme mais une chose est sûre, il n’embrassera jamais la carrière de son père.

« Cela ne m’intéresse vraiment pas, et puis je crois que ce serait stupide de faire quelque chose juste parce que mon père l’a fait avant », répondait-il ainsi il y a peu, dans Vanity Fair.

Entre les études et le sport, le jeune homme n'a pas choisi la facilité. On peut même dire que son parcours s'avère long et dur !

Source : L'Équipe
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.