Ce septuagénaire a parcouru plus de 6 500 km à scooter pour revoir un cousin, perdu de vue depuis 60 ans

766partages
Bouton whatsapp

À 77 ans, un homme a parcouru environ 6 500 km à scooter jusqu’au Portugal pour retrouver un vieux cousin, qu'il n'avait pas revu depuis des dizaines d'années.

Pour certains, les liens familiaux sont sacrés et peu importe la distance, quand on aime on ne compte pas les kilomètres pour voir ses proches.

À voir aussi

Cela pourrait être la morale d’une histoire à la fois belle et touchante, rapportée par nos confrères de Nice-Matin.

Cette histoire est celle d’un certain André Sauvaget, un homme de 77 ans, passionné de deux-roues, qui a parcouru plus de 6 500 km (aller-retour) au guidon de sa cylindrée pour retrouver un cousin qu’il n’avait pas vu depuis plusieurs décennies.

Il parcourt plus de 6 500 km à scooter pour revoir son cousin perdu de vue depuis 60 ans

Tout commence il y a quelques semaines lorsque « Dédé la speed », comme le surnomment affectueusement ses proches, fait un peu le point sur sa vie.

Marié depuis 53 ans, le septuagénaire, qui réside à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), est alors un homme comblé. Il est le père de deux filles mais aussi le grand-père de 6 petits-enfants et a également vu naître 2 arrière-petits-enfants. Très attaché à la famille, les racines sont un véritable socle à ses yeux.

Malgré ce bonheur familial, il est toutefois préoccupé par un souvenir teinté de nostalgie, celui de son cousin portugais Henrique qu’il n’a pas revu depuis 60 ans.

Pendant des années, André s’est ainsi demandé ce que devenait ce cousin qu’il appréciait tant. Plusieurs fois, l’envie d’aller lui rendre visite au Portugal lui a même traversé l’esprit mais il n’a jamais franchi le pas, en raison de son travail et « surtout par manque d’argent ».

Si comme dit le proverbe, les proches sont « loin des yeux » mais « près du cœur », André est tout de même arrivé à un âge où les moments de complicité en famille se raréfient. Plus question de perdre du temps, il veut « retisser des liens pour (ses) enfants ».

Alors un beau matin, aux aurores, il se décide à enfourcher son scooter Honda Forza de 350 m3 et met le cap sur le Portugal pour enfin revoir ce cousin perdu de vue.

Crédit photo : Istock

Son périple va le mener à environ 2 000 km de Mandelieu dans la ville d’Odivelas, une commune d’environ 140 000 âmes située non loin de Lisbonne.

C’est là que réside son cousin, du moins c’est le nom de la localité inscrite sur les coordonnées de ce dernier, retrouvées dans des vieux papiers appartenant à sa mère. Hélas, lorsqu’il se rend à l’adresse indiquée, il ne trouve qu’une dame ne parlant pas un mot de français, laquelle parvient tout de même à lui faire comprendre qu’il n’y a pas de Henrique chez elle.

Bredouille, il se rend au commissariat de police local qui ne peut lui donner d’avantage d’informations. Peiné, André se rend alors au cimetière du coin, où le gardien lui apprend malheureusement que son cousin est décédé 9 mois auparavant.

Très attristé par la nouvelle, il restera de longues minutes à se recueillir avant d’entamer son voyage de retour vers la France « par un autre chemin qu’à aller ».

Au total, il aura parcouru 6 533 km pendant 10 jours. Un périple hors du commun en forme de pèlerinage qui, on l’imagine, ne comblera jamais vraiment son chagrin de n’avoir pu revoir ce cousin.

Bouton whatsapp