Les tweets les plus drôles sur le débat de l'entre-deux-tours qui a opposé Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Bouton whatsapp

Au lendemain du débat opposant le président sortant et la candidate du Rassemblement national, on vous propose un petit florilège des tweets les plus drôles de la soirée.

À défaut d’avoir déchaîné les passions, le débat de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle - lors duquel Emmanuel Macron semble avoir pris le dessus sur son adversaire du RN selon 59 % des Français - a beaucoup fait rire les internautes qui s’en sont donnés à cœur joie en détournant quelques séquences déjà cultes.

À voir aussi

Il faut dire que les deux candidats ont fourni (bien involontairement) suffisamment de matières aux twittos qui n’en attendaient pas tant.

Crédit photo : capture d'écran

Morceaux choisis:

L’expression faciale d’Emmanuel Macron

Durant la passe d’arme entre les deux prétendants à l’Élysée, Emmanuel Macron s’est distingué à plusieurs reprises par ses expressions faciales qui en disaient long sur ce qu’il pensait des paroles de son adversaire du soir.

Des moues assez improbables qui ont inspiré les twittos, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Le tweet imprimé de Marine Le Pen

C’est l’une des images qui aura beaucoup fait parler sur la toile !

Dans une séquence sur la politique internationale, au cours duquel Emmanuel Macron l’accusait de « dépendre » du pouvoir russe et de Vladimir Poutine, Marine Le Pen a brandi une feuille de papier où était imprimé l’un de ses tweets datant de 2014 et dans lequel elle affirme soutenir « une Ukraine libre ».

Grossière erreur car la toile est impitoyable !

Il n’en fallait pas plus en effet pour que les internautes détournent la séquence et c’est très drôle.

Les interprètes en langue des signes

Comme il est de coutume désormais, les débats politiques de ce type sont traduits en langage de signes par des interprètes qui apparaissent le plus souvent dans des petites lucarnes situées au bas de votre écran.

Et visiblement, certains twittos ont tenu à avoir une pensée pour les deux préposés du soir.

L’improbable référence à Gérard Majax et le sens de la formule d’Emmanuel Macron

Au cours du débat, Emmanuel Macron a cité le magicien Gérard Majax, que les plus jeunes ne connaissent manifestement pas.

Une improbable référence qui permet à ce dernier de connaître depuis une forme de seconde jeunesse médiatique.

L’intéressé est d’ailleurs ce jeudi l’invité de plusieurs médias qui se rappellent à son bon souvenir.

Le président candidat s’est par ailleurs distingué par son sens de la formule, en employant des mots et autres expressions abracadabrantesques tels que « finito » ou encore « ripoliner la façade ».

Les tweets en forme de piques aux autres candidats (coucou Anne et Valérie)

Bouton whatsapp