Un homme admis aux urgences avec un... obus anti-char dans le rectum

3 033partages
Bouton whatsapp

C’est l’histoire insolite du jour ! La semaine passée, les urgences d'un hôpital anglais ont dû prendre en charge un patient qui avait un... obus d'artillerie coincé dans le... rectum.

Un Britannique s’est récemment présenté aux urgences avec un… obus anti-char dans le rectum, semant ainsi la panique dans l’établissement hospitalier car le personnel craignait que l’engin, datant de la Seconde Guerre mondiale, puisse exploser.

Une scène totalement surréaliste qui s’est déroulée la semaine dernière dans le Gloucestershire Royal Hospital, situé dans l’ouest de l’Angleterre.

Crédit photo : DR

Il débarque aux urgences avec un.. obus anti-char dans le rectum

Les médecins ayant pris en charge le patient ont d’abord ôté l’obus, avant de contacter les forces de l’ordre et les démineurs par précaution.

« L’objet a été retiré avant l’arrivée des forces de l'ordre et le service de déminage a été contacté. Ils se sont rendus sur place et ont confirmé qu’il n’était pas chargé et ne présentait donc pas de danger pour le public », ont indiqué les autorités locales dans un communiqué.

« Comme pour tout incident impliquant des munitions, les protocoles de sécurité pertinents ont été suivis pour assurer qu’il n’y avait, à aucun moment, de risque pour les patients, le personnel ou les visiteurs », a pour sa part expliqué l’hôpital.

Crédit photo : DR

Selon The Sun, l’obus, « une grosse pièce de plomb pointue », mesurait 17 centimètres sur 6.

C'est ce que l'on appelle un gros supo…

Toujours selon cette même source, le patient, qui a souhaité rester anonyme (on s’en serait douté) a raconté aux médecins « avoir glissé et être tombé » sur l’engin d’artillerie.

Une glissade malencontreuse alors qu’il faisait le ménage dans sa collection d’objets militaires.

Une version pour le moins étonnante ! 

Sorti de l’hôpital, l’homme poursuit depuis sa convalescence à domicile.

Bouton whatsapp