Un propriétaire rendu fou par son locataire qui paye ses loyers avec un centime de moins

En Australie, un propriétaire a lancé un appel à l’aide sur un groupe Facebook parce que son locataire a décidé de payer ses loyers avec… un centime en moins.

Il en faut peu pour être heureux, il en faut encore moins pour devenir complètement fou. Parfois, il suffirait qu’il manque même un centime… sur le montant d’un loyer. En effet, un Australien, resté anonyme, s’est plaint de son locataire dans un groupe Facebook privé rassemblant des propriétaires bailleurs.

Crédit photo : iStock

Selon ce propriétaire, son locataire s’est mis à déduire un centime sur le loyer hebdomadaire versé, et cela sans explications. D’après leur contrat, le locataire est censé verser un loyer de 1200 dollars australiens (environs 740 euros) par semaine pour une maison avec trois chambres. Seulement voilà, le locataire a décidé, depuis plusieurs semaines, de verser 1199,99 dollars australiens.

Un manque d’un centime qui a le don de rendre complètement dingue le propriétaire qui ne sait comment gérer cette situation : « Je vous demande de l’aide sur la manière de traiter avec un locataire qui s’amuse manifestement à mes dépens. Je lui loue la maison sans passer par une agence et il n’y a pas eu de problèmes majeurs par le passé. Nous en sommes aujourd’hui à trois mois de location, sur un bail de 12 mois. Il a commencé à délibérément sous-payer le loyer d’un centime chaque semaine. Je sais que c’est délibéré, parce qu’auparavant il payait la totalité du loyer. ».

Le locataire estime payer le loyer dans son intégralité

Exigeant le paiement du restant dû, le propriétaire a reçu une réponse pour le moins cocasse du locataire qui justifie le versement de cette somme par l’application de règles de la Commission australienne de la concurrence et de la consommation. Selon ces règles, les propriétaires ne sont pas supposés arrondir les montants réclamés aux locataires : « Elles indiquent clairement que le montant dû est en fait un arrondi à 1 200 dollars, je considère donc avoir payé le loyer à temps et dans son intégralité. Je vous demande de ne plus me contacter à ce sujet. », indique le locataire.

Crédit photo : iStock

En ce qui concerne ses motivations, le locataire rappelle les différentes réparations qu’il faudrait faire dans le logement : « Je souhaite attirer votre attention sur les réparations suivantes : la porte du placard à linge grince, le robinet d’eau froide de la cuisine a une pression trop élevée, (…) le conduit du climatiseur de la deuxième chambre à coucher fait du bruit. ».

Naturellement, le propriétaire, agacé par cette situation, envisage ne pas renouveler le bail d’un an, dont la reconduction est prévue en février 2024. Une situation qui ne pourrait pas exister en France puisque seul le locataire est sommé de payer le loyer et les charges même si le propriétaire n’effectue pas de travaux. Seul un juge peut bloquer le versement d’un loyer mais sinon le non-paiement ou le paiement partiel du loyer et des charges peut engendrer la résiliation du bail par le propriétaire et l’expulsion du locataire, sauf si le locataire n’est pas en cause.

Source : News.com.au
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef