Vidéo : à Hawaï, une nageuse a été violemment attaquée par un phoque qui pensait défendre son petit

Bouton whatsapp

Une femme a été blessée alors qu'elle se baignait à Hawaï. Elle a été attaquée par une maman phoque moine qui pensait défendre son petit face à cette présence humaine.

À voir aussi

Selon Hawaii News Now, un témoin a déclaré que le phoque a semblé perdre brièvement son petit avant de rencontrer la femme près du rivage de la plage de Kaimana dimanche matin.

Après avoir retrouvé son petit, le phoque s'est déplacé vers une autre zone et a chargé la femme qui se trouvait à proximité. « Je suppose que c'est l'instinct de la mère de protéger son petit. Tout le monde criait ‘attention, il faut prendre la fuite’ ! », a déclaré Curt Otsuka, témoin de la scène, qui se trouvait sur la plage au moment des faits.

La vidéo montre le phoque tirant la femme sous l'eau pendant quelques instants. Elle a ensuite été aidée sur le rivage par des passants et un homme dans un bateau. La femme, qui n'a pas été identifiée publiquement, a subi des coupures au visage, au dos et au bras, mais n'a pas été sérieusement blessée, a rapporté le média local KITV.

Son mari a déclaré au ministère des Terres et des Ressources naturelles d'Hawaï que sa femme, une enseignante californienne de 60 ans, n'a pas pu entendre les appels d'avertissement des personnes présentes sur la plage, alors qu'elle était sous l'eau.

« Ma femme portait un bonnet de bain, et sa tête était dans l'eau lorsque les deux phoques sont apparus. Elle ne pouvait pas entendre la cinquantaine de personnes sur la plage qui criaient aux nageurs de sortir de l'eau. Elle se relève alors et entend les gens qui crient et lui font signe » a confié le mari. Il ajoute : « je pensais qu'elle allait mourir le temps que je me rende sur la plage. Quand j'arrive, trois sauveteurs, dont un dans un canoë à balancier, sont en train de la ramener sur le rivage, tandis que les phoques nagent à nouveau vers eux. »

Les attaques de phoques sont très rares

La victime a confié que l'attaque l'avait laissée ébranlée et sous le choc pour le reste de la journée l’empêchant même de trouver le sommeil le soir qui a suivi : « aucun de nous n'a pu dormir la nuit dernière. Chaque fois que je fermais les yeux, je voyais la gueule de la mère phoque. Je suis enseignante et je me soucie beaucoup de l'environnement et de la faune. J’enseigne la conservation à mes élèves. J'ai collecté des hameçons de pêche jetés et les ai ramenés sur le rivage et il y a trois ans, j'ai vu une tortue de mer empêtrée dans un fil de pêche et je l'ai signalé. »

Selon les conclusions de l’enquête ayant suivi cet épisode qui aurait pu être bien plus dramatiques, les autorités ont conclu qu’elle n'avait rien fait pour provoquer l'incident, se trouvant simplement au moment endroit au mauvais moment.

Bouton whatsapp