Baie de Somme : il est désormais interdit de déranger les phoques, sous peine de recevoir une amende de 750€

2 311partages

Dans la baie de Somme, il est désormais interdit de nuire à la tranquillité et au repos des phoques durant l’été. Ainsi, si des touristes s’approchent trop des animaux, ils pourront recevoir une amende de 750€.

Ce dimanche 27 juin, l’Office français de la biodiversité et des affaires maritimes a mené une opération de sensibilisation auprès de la population et des touristes dans la baie de Somme. Ils ont demandé à la population locale et étrangère de respecter le repos et la tranquillité des phoques qui peuplent la baie.

Crédit photo : Philippe Paternolli / Shutterstock

En effet, les phoques ont un besoin vital de tranquillité et de calme, pour se reposer. C’est notamment le cas en été, car il s’agit de la saison pendant laquelle ils donnent naissance à leurs petits et les allaitent.

Respecter la tranquillité des phoques

Pendant cette période, les phoques ont besoin d’être tranquilles pour pouvoir s’occuper de leurs nouveau-nés. Malheureusement, ils sont souvent dérangés par les touristes, qui ne respectent pas la distance minimale nécessaire pour les observer.

Ce fut notamment le cas l’année dernière, où de nombreux touristes se sont trop approchés des animaux. Un comportement qui a eu des conséquences dramatiques.

« Il y a eu environ 80 naissances de veaux marins. À cause des dérangements humains, une trentaine de petits ont été retrouvés abandonnés. Quelques-uns étaient morts. D’autres ont été confiés à des centres de soins. Les adultes ont besoin des reposoirs pour dormir, prendre le soleil et se charger en vitamines », a expliqué Frédéric Fasquel, directeur délégué du parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale.

750€ d’amende si les phoques sont dérangés

Crédit photo : Petrdd / Shutterstock

Ainsi, les phoques sont fortement menacés par le tourisme durant l’été. Pour les aider, l’Office français de la biodiversité et des affaires maritimes a mis au point une mesure stricte. En effet, si les touristes s’approchent trop des phoques, ils risquent une amende de 750€.

« La sensibilisation est privilégiée. En cas de récidive, l’amende tombera. Nous serons plus intransigeants avec les locaux et les guides », a affirmé Pierre Jost, substitut du procureur de la République d’Amiens.

Cette mesure sert avant tout à protéger les phoques, pour ne plus qu’ils soient en danger et qu’ils puissent s’occuper de leurs petits sans être dérangés.

Source : Le Parisien
Plus d'articles
À lire aussi