« C'était vraiment génial » : le témoignage émouvant de cette mère qui a eu un bébé à 46 ans

Bouton whatsapp

Après avoir eu un premier enfant à 40 ans, cette femme a tout fait pour en avoir un deuxième. Ce n’est que 6 ans plus tard que son souhait s’est réalisé, pour son plus grand bonheur.

Jessica Delfino est une mère de famille comblée qui a décidé de témoigner sur ses grossesses. En effet, cette femme n’est pas totalement comme les autres puisqu’elle a eu ses enfants à 40 et 46 ans, ce qui est considéré comme des grossesses tardives dans notre société.

À voir aussi

Crédit photo : @jessicadelfino

Dans le Huffington Post, Jessica a livré un témoignage émouvant où elle raconte ses deux grossesses. Après avoir donné naissance à son premier enfant à 40 ans après une césarienne, la maman a souffert d’une longue dépression post-partum qui a duré un an. Plus tard, elle a souhaité avoir un deuxième enfant, à 43 ans.

« La vérité est que je ne voulais pas avoir un bébé si tard. Mais mon partenaire et moi ne nous sommes rencontrés qu’à 31 ans, et quelques années se sont écoulées avant que nous nous sentions prêts (financièrement entre autres) à fonder une famille ensemble », a-t-elle expliqué.

Elle souhaite être maman à 43 ans

Désespérée, Jessica a lu de nombreux articles qui affirmaient qu’à partir de 44 ans, les chances de tomber enceinte étaient proches de zéro. Au-delà de 35 ans, les femmes enceintes sont porteuses de « grossesse gériatrique », ce qui signifie qu’elles peuvent être plus sujettes à des complications, comme des fausses couches. Pour cette raison, des médecins ont recommandé la FIV à Jessica, qui a refusé pour des raisons financières et médicales.

« Quand je cherchais des encouragements et des réponses, j’ai trouvé tellement de malheur et de tristesse, a-t-elle confié. Des gens qui m’ont réprimandée pour mes projets de grossesse, le jugement de la société, des articles qui ont fait honte aux mères qui ont attendu plus tard dans la vie pour fonder une famille… Mais pour celles d’entre nous qui n’ont pas les moyens de se permettre des interventions médicales pour tomber enceinte, soyez assurées que la grossesse peut nous arriver. »

Comme elle ne voulait pas avoir recours à la FIV, Jessica a fait des tests pour évaluer ses niveaux d’hormones. À sa grande surprise, ces derniers se sont révélés inférieurs à la moyenne, ce qui signifiait qu’une grossesse n’était pas totalement impossible à son âge.

Elle tombe enceinte à 45 ans

Après de nombreux efforts et trois ans d’essais et de patience, Jessica est finalement tombée enceinte une seconde fois à l’âge de 45 ans.

« Je me suis sentie malade de joie, a-t-elle confié. Alors que j’étais ravie d’être tombée enceinte d’un bébé à l’âge de 45 ans, j’étais aussi morte d’inquiétude. La grossesse allait-elle fonctionner ? Serait-ce sain ? Y aura-t-il même de l’eau potable dans cinq ans ? »

Crédit photo : @jessicadelfino

Malgré de nombreuses angoisses liées aux risques de complications pendant la grossesse, Jessica n’a pas rencontré d’obstacles. Les seules complications qu’elle a dû affronter se sont produites à l’accouchement, ce qui l’a obligée à accoucher sous césarienne. Mais la maman était tellement heureuse de rencontrer son enfant que cela ne l’a pas affectée.

« Avec le recul, je peux dire que donner naissance pour la deuxième fois, maintenant à 46 ans, a été une expérience vraiment agréable. En fait, c’était vraiment génial. Et malgré les moments difficiles, quand ma famille est réunie, riant et souriant, je peux sincèrement dire que cela en valait la peine », a affirmé Jessica.

Un vrai message d’espoir pour toutes les femmes qui souhaitent avoir un bébé après 40 ans.

Source : Huffington Post
Bouton whatsapp