Manger du sable, se raser la tête, dans cette famille, cette maman laisse les enfants faire tout ce qu'ils veulent

Bouton whatsapp

L’éducation des enfants est propre à chaque parent. Aux États-Unis, pour permettre à leurs enfants d’apprendre par eux-mêmes, un couple a décidé de les laisser faire tout ce qu’ils veulent.

Crédit : Mara Doemland / SWNS

À voir aussi

Mara Doemland et Christopher Mareth habitent dans l’État du Texas et on quatre enfants : Emmy (9 ans), Murphy (7 ans), Ripley (5 ans) et Indy (2 ans). Le mode de vie de la famille, et surtout des enfants fait beaucoup parler depuis qu'il a été partagé sur Internet lors d’une interview accordée au média SWNS. Pourquoi ? Parce que ce dernier consiste à laisser les enfants faire tout ce qu’ils désirent, et ainsi grandir avec leurs propres expériences afin d’atteindre l’autonomie.

Que ce soit pour la façon de s’habiller, le choix de l’alimentation, l’envie de partager leurs jouets (ou pas) ou encore la manière de s’habiller, la fratrie est complètement libre de faire ses choix. Ce type d’éducation très particulier a beau être largement controversé, Mara et Christopher sont convaincus de ses vertus positives sur le long terme. Ce choix donne évidemment lieu à des looks et des scènes improbables mais pour le couple une seule chose compte : que leurs enfants soient heureux et épanouis.

Par exemple, en ce qui concerne les tenues vestimentaires quotidiennes, les quatre enfants choisissent intégralement les vêtements qu’ils souhaitent porter et c’est même chose pour les coiffures. Conséquence, Emmy, l’aînée, n’a pas hésité à se raser la tête et un de leurs fils enfile régulièrement des robes. « Nous voulons qu'ils soient à l'aise et portent ce qui les rend heureux. Emmy a la tête rasée et porte seulement des vêtements noirs et larges en ce moment » confie la maman. Idem à propos des chaussures. La progéniture est autorisée à ne pas en porter, et ce à presque toutes les occasions. Mara explique : « je laisse mes enfants être pieds nus sauf si le sol est trop chaud. Emmy et Indy adorent être pieds nus. »

Crédit : Mara Doemland / SWNS

L’alimentation intuitive est une part importante de cette philosophie de vie. Son objectif ? Faire en sorte qu’il n’y ait pas d’aliments interdits et ainsi mettre toutes les options au même niveau. Selon le couple, cela empêcherait de créer des tabous alimentaires et permettrait même que les enfants choisissent par leur propre volonté de se tourner vers des fruits et des légumes. « Je les laisse boire du café s'ils veulent essayer mais ils n'en boivent pas comme le font les adultes. Ils ne se prennent pas des d'expresso toute la journée. Je ne suis pas d'accord avec le fait de restreindre la nourriture pour mes enfants. Je ne veux pas qu'ils aient un rapport négatif avec la nourriture. Je m'assure que tous les aliments soient disponibles pour eux, ce qui ne catégorise pas certains aliments comme étant ‘spéciaux’ ou étant des récompenses » confient les parents.

Pour les jouets, dans ce foyer, les membres de la fratrie n’ont nulle obligation de les prêter ni de les partager si l’un(e) des frères ou des sœurs en fait la demande, c’est au bon vouloir de chacun. Et voici l’explication de Mara pour justifier cette éducation de l’enfant roi : « si l'un de mes enfants joue avec quelque chose et qu'un autre veut jouer avec aussi, nous ne les forçons pas à partager s'ils ne veulent pas. En tant qu'adulte, on ne peut pas toujours partager des choses donc je ne pense pas que c'est quelque chose que les enfants devraient faire. »

Crédit : Mara Doemland / SWNS

Pousser les enfants à apprendre grâce à leurs propres découvertes

Le couple a changé radicalement sa façon de procéder après s’être rendu compte qu’il avait été beaucoup trop strict avec Emmy, venue au monde alors que sa maman n’avait que 19 ans. « J'étais méchante et je n'avais pas de patience quand j'ai eu Emmy » se rappelle-t-elle. Aujourd’hui, Mara et Christopher souhaitent se mettre moins la pression mais surtout en faire moins peser sur leurs enfants. Ce choix éducatif mène forcément à de mauvaises expériences, comme par exemple quand les parents n’arrêtent pas les enfants qui s’apprêtent à manger du sable, mais qu’importe, la maman affirme : « ils le recrachent et disent ‘berk’. Ils le referont probablement encore quelques fois avant d'apprendre. Je préfère qu'ils apprennent par eux-mêmes plutôt que de les effrayer. »

Crédit : Mara Doemland / SWNS

Crédit : Mara Doemland / SWNS

Une chose est sûre, cette éducation originale n’est pas du goût de tous ! Qu’en pensez-vous ?

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter