Excédée de devoir payer un loyer exorbitant pour un studio, elle s‘installe dans un van et économise 13 000 € par an

Bouton whatsapp

La « van life » (« vie en van »), c’est un choix mais aussi une nécessité dans certains cas. Illustration avec Brittany Cosgrove, une Néo-Zélandaise qui a choisi ce mode de vie pour faire des économies.

Les Parisiens peuvent en témoigner, se loger, c’est un vrai casse-tête et ça coûte parfois très cher, surtout dans les grandes villes.

À voir aussi

Alors pour ne pas trop se ruiner, certains choisissent par exemple la colocation quand d’autres préfèrent des solutions plus radicales et pour le moins originales.

C’est notamment le cas d’une certaine Brittany Cosgrove. À 28 ans, cette designeuse néo-zélandaise a ainsi fait le choix de vivre dans un van car elle n’en pouvait plus de payer un loyer excessif pour un logement minuscule.

Bien lui en a pris puisque cela lui permet d’économiser 13 000 euros par an, soit la totalité de ce que lui coûtait son ancien appartement, situé à Wellington (Nouvelle-Zélande).

Crédit photo : @brattycosgrove

Elle quitte son studio exigu et trop cher pour vivre dans un van

Il faut dire que le loyer s’élevait à plus de 1 000 euros par mois ! Une aberration pour un studio « humide, malodorant et exigu », comme le décrit Brittany dans les colonnes du Daily Mail.

Pour changer de vie et devenir nomade, elle a investi dans une camionnette d’une valeur de 6 000 euros, dont la surface n’a rien à envier à certains appartements loués à prix d’or.

«  La seule différence est que ma camionnette n’a pas sa propre salle de bain, qui vient avec des champignons et de la moisissure noire dans les murs  », explique en effet Brittany.

Une absence de commodités qui a toutefois son importance car elle peut parfois s’avérer problématique.

«  Le problème ne se pose que pendant les mois d’hiver les plus froids . Durant cette période, il faut trouver un camping ou une zone où l’on peut utiliser les installations sanitaires. Je dois dire qu’il y a plein d’endroits sympas où l’on peut prendre une bonne douche  !  », précise-t-elle ainsi.

Mais une fois l’hiver terminé, Brittany retrouve en quelque sorte sa « liberté » et se contente d’une douche portable, pour une totale autonomie.

Crédit photo : @brattycosgrove

Crédit photo : @brattycosgrove

Sa camionnette ne lui coûte que 50 euros par semaine environ pour l’entretien, l’essence, ainsi que le stationnement. Une misère quand on sait que certaines chambres au sein de colocations se louent à plus de 100 euros la semaine dans sa ville d’origine.

Pour Brittany Cosgrove, choisir la « van life » pour faire des économies a été la meilleure décision de sa vie. Elle ne reviendrait en arrière pour rien au monde.

« Aujourd’hui, je me sens vraiment bien dans mon propre espace. Je me sens autonome et indépendante. C’est une solution que je recommande à tous les jeunes qui veulent mieux organiser leur vie  », conclut-elle ainsi.

Source : Daily Mail
Bouton whatsapp