Harcelée à l'école à cause de son poids et sa taille, elle vient d'être élue Miss Angleterre

Bouton whatsapp

Le concours de Miss Angleterre 2024, qui s’est déroulé le 17 mai à Wolverhampton, a couronné Milla Magee, secouriste maître-nageuse âgée de 23 ans. Une consécration sublime pour une reine de beauté qui a souffert de harcèlement quand elle était enfant à cause de son surpoids.

En Angleterre, les concours de beauté tendent vers la révolution et l’inclusivité. Quelques mois après le concours de Miss Londres, qui a été le premier au monde à interdire le maquillage, la nouvelle reine de beauté nationale couronnée, le 17 mai dernier, casse encore les codes des standards de beauté que l’on voit habituellement sur les podiums.

Élue Miss Angleterre 2024, Milla Magee n’était clairement pas prédestiné à participer à des concours de beauté, encore moins à gagner le concours suprême au niveau national. Âgée de 23 ans, cette secouriste maître-nageuse et modèle à temps partiel, a beaucoup souffert des complexes liés à son corps.

Des complexes nourris dès son enfance, quand elle était notamment la plus grande de sa classe : “Je fais 1 mètre 82 et j’ai toujours été la plus grande à l’école. J’étais la seule fille qui se tenait debout dans une mer de garçons, tel une tour parmi mes amis. Ça m’a complexé”.

Un complexe qui s’élargit à son poids : “À 14 ans, je pesait 88 kilos, je me sentais énorme. À partir de là, ça a créé en moi une dysmorphophobie”, confie-t-elle. Une dysmorphophobie, c’est un trouble mental caractérisé par une idée obsessive qu’une partie de son corps, voire son corps au complet, est rempli de défauts.

Crédit photo : Milla Magee

“Je suis heureuse d’acheter une taille 44”

Généralement, la personne atteinte utilise des moyens extrêmes afin de cacher ou d’améliorer ces défauts. Cependant, il semble impossible de cacher la taille que l’on fait et bien souvent, les autres adolescents la raillaient à propos de ce physique : “J’essayais de me conformer à une correspondance irréaliste avec mon image corporelle. Je n’avais aucune représentation de ce que je pouvais admirer de ce que j’étais. J’ai toujours voulu être petite et petite”.

Crédit photo : Milla Magee

Bien heureusement, Milla passe l’adolescence et commence à accepter son corps, remarquant qu’elle n’est pas si grande, ni si lourde que ça : “J’avais un poids sain pour ma taille. Quel que soit le nombre ou la taille que vous achetez, cela ne vous définit pas. On oublie parfois que les marques ont des tailles différentes. J’ai pu me glisser dans une taille 36. Je suis heureuse d’acheter une taille 44 ou une très grande”.

Crédit photo : Milla Magee

Aujourd’hui, sa taille 44 est devenu un symbole puisqu’elle est la première femme à porter cette taille à remporter le concours de Miss Angleterre. Avec cette victoire, Milla Magee espère inspirer les jeunes filles qui, comme elle par le passé, nourrissent des complexes physiques.

Source : Metro UK

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef