Consommation cachée : ces appareils qui continuent de consommer alors qu'ils sont éteints

Avec les prix actuels de l’électricité, il devient plus qu’urgent de trouver des moyens de réduire sa consommation. Mais lorsque l’on fait déjà preuve de bon sens, il ne reste plus beaucoup de marge de manœuvre. Car il ne s’agit pas de se priver des appareils électriques de la maison, mais de connaître toutes les astuces pour limiter le gaspillage.

La consommation fantôme : un réel impact sur les factures d’électricité

Pour désigner la consommation énergétique des appareils en veille, on parle d’une consommation fantôme. Et celle-ci concerne de nombreux objets dans la maison. Ainsi, cette énergie consommée représenterait environ 15 % du montant de la facture d’électricité d'un foyer selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie.

Bonne nouvelle, vous venez d'identifier une nouvelle marge de manœuvre pour tenter de réduire vos dépenses énergétiques !

Quels appareils sont concernés ?

Lorsque vous avez fini d’utiliser un appareil électrique, vous appuyez sur le bouton Off. Le problème, c’est que certains d’entre eux continuent de consommer de l’électricité après l’interruption de leur fonctionnement.

Cette consommation cachée concerne les télévisions, les ordinateurs, l'électroménager présent dans la cuisine et même les luminaires lorsqu’ils sont dotés d’un variateur de lumière. Ce qui s’avère paradoxal puisque ces boîtiers ont pour objectif de limiter la consommation d'électricité.

Heureusement, il existe une loi pour limiter la consommation énergétique des appareils en veille. Le plafond varie en fonction des différentes catégories. Pour les ordinateurs par exemple, il atteint 2 W. Cette limite est appliquée à tous les appareils connectés à Internet. Pour de nombreux autres, le plafond atteint 0.5 W.

Est-il possible d’évaluer la consommation électrique des appareils éteints ou en veille ?

Si vous souhaitez évaluer la consommation de vos appareils électriques éteints, il faudra vous munir d’un consomètre, ou wattmètre. L’utilisation de cet outil est plutôt simple. Il vous suffit de le brancher sur la prise murale, juste avant la prise de l’appareil. Et ce petit accessoire très utile ne vous coûtera qu’une vingtaine d’euros sur Internet.

À savoir qu’il existe un moyen d'identifier les ordinateurs et autres appareils de ce type qui garantissent une consommation d’électricité réduite lors de la veille. Il s’agit du label “Energy”. Pensez-y lors de votre prochain achat au rayon informatique.

Quels appareils faut-il débrancher ?

Pour faire baisser votre facture d’électricité, vous pouvez débrancher de nombreux appareils. Parmi eux, tout le petit électroménager qui se trouve dans la cuisine. Le problème c’est que le fait de brancher et débrancher quotidiennement accélère l’usure des prises. Pour éviter cela, installez des multiprises dotées d'un interrupteur. Ainsi, vous n’aurez pas besoin de débrancher les appareils. Vous vous contenterez de couper l'alimentation au niveau de la multiprise.

Utilisez cette méthode également dans votre salon si vous souhaitez économiser de l’électricité. En effet, votre télé et tous les appareils qui y sont liés consomment également, même lorsqu’ils sont éteints. Faites de même sur votre bureau informatique.

Enfin, sachez que les chargeurs de téléphones et tablettes consomment toujours lorsqu’ils sont branchés et non reliés à l’accessoire qu’ils rechargent. Ainsi, il faut prendre l’habitude de les débrancher dès que les appareils sont à nouveau prêts à fonctionner.

Source : Que choisir
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Julie Boutillier

Curieuse de nature, je m'intéresse à tous les sujets d'actualité que je m'efforce de traiter avec le plus d'objectivité possible. Passionnée par l'écriture et ravie de pouvoir susciter l'intérêt des lecteurs, j'exploite toutes mes compétences rédactionnelles pour proposer des contenus enrichissants et agréables à lire.