Cette technique japonaise vous permet de perdre du poids sans effort

Originaire du Japon, le “Long breath diet” est une technique de respiration efficace pour vous aider à perdre du poids, en faisant peu d’efforts. On vous explique !

Des régimes, du sport, une adaptation alimentaire, il existe pléthore de méthodes pour permettre l’amaigrissement. Et si on vous disait qu’il suffisait de contrôler votre souffle ? C’est ce que propose la technique de “Long Breath Diet” (comprenez “régime de la longue respirations”, ndlr), une méthode consistant à contrôler sa respiration pendant deux à cinq minutes par jour.

C’est l’acteur japonais Miki Ryosuke, âgé de 60 ans, qui a découvert ce procedé par hasard. En contrôlant sa respiration deux à cinq minutes au quotidien, il affirme s’être sculpté en quelques semaines, tout en perdant plusieurs kilos au passage.

Très vite, les médias internationaux ont relayé cette nouvelle méthode d’amaigrissement et de musculation. Scientifiquement, cette respiration contrôlée permettrait aux graisses de se décomposer en contact de l’oxygène. Ainsi, plus on respire, plus on brûle de graisses et donc on perd du poids.

Comment pratiquer le “long breath diet” ?

Pour pratiquer le “long breath diet”, il faut d’abord se tenir debout, en plaçant un pied devant soi alors que le poids du corps est porté sur notre pied arrière. Pendant trois secondes, on prend une grande inspiration tout en faisant de larges cercles avec nos bras de l’avant vers l’arrière. Il faut ensuite expirer tout en contractant les muscles du ventre tandis que les bras redescendent, placés à hauteur de taille, les paumes tournées vers le ciel.

Une seconde “chorégraphie’ est aussi possible, lors de laquelle il faut se tenir debout, pieds joints, en plaçant une main sur le bas du dos et l’autre sur l’estomac. On inspire trois secondes, puis on expire sept secondes en contractant ses muscles et en maintenant les positions des mains.

De plus, pour que la technique soit efficace, il faut aussi suivre une alimentation équilibrée. En revanche, il ne faut pas hésiter à obtenir l’avis d’un professionnel pour ne pas forcer son souffle jusqu’à en perdre connaissance ou à hyperventiler.


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef