TOP 9 des expressions de football inspirées de la nourriture

Bouton whatsapp

Petit florilège des mots et expressions que le ballon rond emprunte à la « bouffe » et au domaine culinaire. Ou quand le foot se met à table.

Souvenez-vous, le 28 janvier 2017 une banderole, qui suggérait aux femmes de rester en cuisine et de ne pas aller au stade, avait été aperçue dans les travées du Parc OL, à Lyon.

Cette belle saillie bien misogyne avait suscité une vive polémique, au sein même du club.

Mais n’en déplaise aux supporteurs lyonnais, cuisine et football ne sont pas incompatibles et les deux univers ne sont d’ailleurs jamais très loin. Ne dit-on pas par exemple « recettes » lorsque l’on évoque la billetterie ?

Quand le foot se met à table

Blague à part, le langage du football emprunte beaucoup à celui de la gastronomie et les fans le savent mieux que quiconque lorsqu’ils se délectent d’un bon « caviar » qui casse les lignes et offre un but tout fait, ou qu’ils savourent une bonne « patate » en pleine lucarne.

On salive tous devant une affiche alléchante entre deux équipes prestigieuses et, à l’inverse, on est gavé devant les matches indigestes, surtout si les gardiens sont des « passoires » ou que les attaquants « bouffent » la feuille de match et vendange leurs occasions.

Les joueurs ont soif de trophées et les meilleurs ne sont jamais rassasiés.

Des rugueux qui prennent leur « biscotte » à chaque rencontre jusqu’aux techniciens qui raffolent du « café crème », en passant par les porteurs d’eau au four et au moulin, il y en a pour tous les styles et chacun veut s’asseoir à la table des plus grands.

Bref, vous l’aurez compris, le foot ça se déguste et voici donc un petit lexique des mots et expressions footballistiques empruntés à l’univers culinaire.

1. Biscotte

La biscotte, c’est le carton jaune au football. À ne pas confondre avec la biscotte du rugby…

2. Bouffer la feuille (de match)

On dit d’un attaquant qu’il bouffe la feuille de match lorsqu’il rate un ou plusieurs buts tout faits, précipitant ainsi un mauvais résultat pour son équipe.

3. Café crème

Cette expression, si chère à Jean-Michel Larqué, désigne un dribble ou un geste aussi humiliant qu’efficace permettant d’éliminer un adversaire.

4. Caviar

Au foot, le caviar est une passe magnifique qui débouche très souvent sur un but facile ! On a coutume ainsi de dire que les meilleurs passeurs servent le caviar à la louche.

5. Escalopes

Quand l’état de la pelouse (cc Frédéric Calenge) est indigne, il n’est pas rare que le gazon soit jonché d’escalopes, c’est-à-dire de bouts de terre retournée.

6. Patate

Une grosse frappe qui termine au fond des filets, c’est ce que l’on appelle une patate, dont la plus célèbre reste celle de Pencran, n’est-ce pas Paul Le Guen ?

7. Passoire

Un gardien peu inspiré et qui prend pléthore de buts sera toujours surnommé « passoire ». Inutile de vous expliquer pourquoi.

8. Porteur d'eau 

Le porteur d'eau, c'est le joueur besogneux et indispensable, le travailleur de l'ombre qui ratisse au milieu de terrain et fait la navette entre les deux surfaces. Pas toujours le plus talentueux mais très souvent le premier nom couché par l'entraîneur sur la feuille de match.

9. Vendanger

Lorsqu’un joueur vendange, cela veut dire qu’il rate des occasions et qu’il livre donc une prestation... mi-figue mi-raisin.

Retrouvez le meilleur des Ligue 1 Uber Eats et Ligue 2 sur Prime VideoSeason pass disponible en early bird (89€) jusqu’au 28 août.

Bouton whatsapp