Acheté d'occasion sur eBay, ce meuble de cuisine renfermait un véritable trésor

1 161partages
Bouton whatsapp

Un homme sacrément chanceux a eu la surprise de découvrir un pactole de 150 000 euros dans une armoire qu’il venait d’acheter sur eBay.

Il pensait acheter un simple meuble, mais il a en réalité mis la main sur un vrai trésor !

Thomas Heller, un Allemand résidant à Bitterfeld, une ville située à environ 130 km au sud de Berlin, a découvert 150 000 euros en espèces dans l’un des placards d’un buffet de cuisine qu’il venait d’acheter sur eBay.

En bon samaritain, l’homme âgé de 50 ans a toutefois rendu l’argent mais sa probité a tout de même été récompensée.

Crédit photo : Newsflash

Il découvre 150 000 euros en espèces dans le meuble qu’il vient d’acheter sur eBay

Pour bien comprendre, il faut remonter au 14 avril dernier. Ce jour-là, Thomas découvre, à sa grande surprise, deux enveloppes au fond de l’un des placards de ce meuble acheté 240 euros.

Dans l’une d’elles se trouvent des liasses de billets de 100 euros. De quoi donner le tournis à n’importe qui !

Crédit photo : Newsflash

Crédit photo : Newsflash

Crédit photo : Newsflash

Crédit photo : Newsflash

Pourtant, Thomas fait le choix honorable d’apporter le meuble et l’enveloppe à la police, agréablement surprise par ce geste honnête. Et celle-ci va alors faire une découverte encore plus improbable.

« Ils ont ouvert la deuxième armoire, fermée à clé, sous mes yeux. Il y avait de plus gros billets dans les enveloppes, des billets de 200 €, 500 € (…) », a ainsi raconté le quinquagénaire, selon le Daily mail.

Stupéfaits par cette trouvaille, les policiers vont alors mener l’enquête pour tenter de retrouver l‘ex-propriétaire du meuble, tout en portant l’affaire devant le tribunal.

Crédit photo : Newsflash

Crédit photo : Newsflash

Après investigations, il s’est avéré que ces armoires appartenaient à une femme âgée de 91 ans, dont le mobilier avait été vendu suite à un départ en maison de retraite.

Le petit-fils de cette dernière qui avait procédé à la vente sur eBay ignorait bien sûr tout de cet argent caché qu’il a finalement récupéré.

Quant à Thomas, son honnêteté a fini par payer (sans mauvais jeu de mots) puisqu’il a pu tout de même toucher 3% de la somme totale (soit 4 500 euros) en vertu d’une « clause de bon samaritain » prévue par le droit local.

Bouton whatsapp