Sinistres ou impressionnants, voici les 21 endroits abandonnés les plus fous du monde !

249partages

Cimetière de trains en Bolivie, église submergée en Italie ou village ensablé en Namibie, le globe fourmille de sites abandonnés fascinants ! 

Crédit photo : Shutterstock/Tupungato

Les lieux abandonnés ont toujours un côté fascinant et inquiétant à la fois. Récemment délaissé par l'homme ou à l'abandon depuis des dizaines d'années, chacun d'entre eux témoigne d'un moment d'histoire figé dans le temps ! Petit tour d'horizon de ces sites hypnotisants, parfois effrayants mais aussi impressionnants, dans leurs habits de verre et de poussière !

1) L'hôpital de Beelitz-Heilstätten (Allemagne)

Crédit photo : Shutterstock/Merlot Levert

Cet ancien hôpital allemand vous semble inquiétant ? Normal, il l'est ! Il faut dire que son CV est plutôt glaçant : entre 1898 et 1930, le complexe du Beelitz-Heilstätten servait de sanatorium contre la tuberculose. Pendant la Première Guerre mondiale, il a aussi accueilli des victimes de gaz moutarde et des blessés par balles, parmi lesquels un jeune soldat nommé Adolf Hitler ! Devenu un centre de soin pour soldats Nazis durant la Seconde Guerre mondiale, l'endroit sera utilisé comme hôpital militaire par les Soviétiques de 1945 jusqu'à la chute du Mur de Berlin !

Aujourd'hui, quelques sections de l'hôpital sont encore utilisées pour le centre de rééducation neurologique, mais la majorité du complexe est à l'abandon. Les sections consacrées à la chirurgie et la psychiatrie ont été délaissées et abandonnées à la nature (et aux vandales). Le résultat semble tout droit sorti de American Horror Story: Asylum !

2) Le Eastern State Penitentiary de Philadelphie, Pennsylvanie (États-Unis)

Crédit photo : Shutterstock/MISHELLA

Crédit photo : Shutterstock/JaysonPhotography

En 1939 puis en 1964, le célèbre Flushing Meadows–Corona Park - situé dans le quartier du Queens, à New York - a accueilli deux Expositions internationales

Une fois l'exposition de 1964 achevée, la plupart des bâtiments et pavillons furent démontés, mais certains d'entre eux subsistent encore ! Le plus célèbre, c'est l'immense Unisphere, un globe terrestre en acier haut de 12 étages !

À proximité, on trouve aussi le New York State Pavilion, une structure en forme d'OVNI accompagnée de 3 tours d'observation. Le pavillon est aujourd'hui hors d'usage, mais il constitue un fier souvenir des thèmes futuristes des expositions universelles d'autrefois... 

5) L'église Saint George de Luková (République Tchèque)

Crédit photo : Shutterstock/ Svetlana Beleacov

Construite originellement en 1352, l'église de St. George (Kostel Svatého Jiří) est chargée d'histoire ! Presque entièrement détruite à plusieurs reprises par des incendies au cours des siècles, l'église a aussi vu son toit s'effondrer partiellement durant un service funéraire en 1968 ! Après cet événement, la congrégation déclara que l'église était hantée et refusa d'y entrer ! Abandonné aux pillards et livré au vandalisme, le bâtiment fût complètement dépouillé par les voleurs !

Mais tout change en 2012,lorsqu'un un étudiant en arts de l'Université de West Bohemia décide de tenter un coup : pour ramener les visiteurs vers l'église il constitue une collection de 30 sculptures de fantômes assis sur les bancs, la tête inclinée ! Désormais, les curieux affluent vers "l'Église Fantôme" pour prendre des photos et s'asseoir pour prier parmi les spectres immobiles !

6) La station de métro fantôme de City Hall à New York (États-Unis)

Crédit photo : Shutterstock/Felix Lipov

De nos jours, il semble assez compliqué de trouver des voûtes et des chandeliers dans une station de métro new-yorkaise. Mais ce n'était pas le cas en 1904, lorsque cette station - conçue par Rafael Guastavino - a ouvert directement sous le City Hall (l'Hôtel de Ville) de New York ! Malheureusement, dans les grandes villes, les habitants choisissent plutôt la vitesse que le style et la station dut fermer en 1940, pour laiser place à la Brooklyn Bridge station.

Aujourd'hui, les membres du Transit Museum peuvent visiter la station, et certains passagers peuvent aussi s'offrir une petite vue : empruntez la ligne 6 à Brooklyn Bridge et retombez dans le passé pour quelques instants, pendant que le train traverse ce bijou souterrain avant de filer vers le centre-ville ! 

7) L'Île des Poupées, Xochimilco (Mexique)

Crédit photo : Shutterstock/marketa 1982

Site classé au Patrimoine mondial de l'humanité (situé à côté de Mexco City, c'est un témoignage très bien conservé de la vie Aztèque), Xochimilco est devenu célèbre sur Internet grâce à la Isla de las Munecas, "l'île des Poupées" !  Caché au coeur des innombrables canaux qui parcourent la zone, ce site est réputé pour les centaines de poupées - ou morceaux de poupées - accrochées aux arbres et éparpillées dans l'herbe.

Malgré son look de film d'horreur, cette chinampa (une petite île artificielle) servait de résidence à Julian Santa Barrera, un paysan mexicain aujourd'hui décédé. Après avoir trouvé un cadavre de petite fille dans l'un des canaux autour de l'île, Julian Barrera décida d'éparpiller des jouets un peu partout sur l'île, afin de repousser les mauvais esprits.

Aujourd'hui, les âmes les plus téméraires peuvent toujours louer un bateau, convaincre leur chauffeur d'aller faire un tour près de l'île et observer depuis l'eau cette maison décrépie et ces poupées qui se balançent comme des pendus au bout d'une branche...

8) L'ancienne ville de Craco (Italie)

Crédit photo : Shutterstock/Tupungato

Fondée au VIIIe siècle, la petite ville pittoresque de Craco n'a pas toujours eu la vie facile à travers les siècles, subissant un tremblement de terre, plusieurs guerres et même la Peste Noire !

Le coup fatal fût porté à la cité en 1963, lorsqu'un puissant glissement de terrain força les derniers habitants à évacuer la ville. Depuis, la ville originelle s'effrite doucement, même si elle continue d'attirer les visiteurs... De mai à octobre, il y a même plusieurs événements religieux qui s'y déroulent, permettant aux touristes hors-saison de profiter des ruines de la ville et de la vue depuis les falaises !

9 ) Deception Island (Antarctique)

Crédit photo : Shutterstock/erwinf.

Deception Island est une destination touristique de l'Antarctique située sur les îles glaciales de South Shetland et réputée pour sa station de recherche et de pêche à la baleine aujourd'hui désertée.

À cause des éruptions volcaniques à répétition, la station de pêche a été abandonnée à plusieurs reprises entre 1931 et 1969, laissant derrière elle les vieux bateaux échoués et les énormes chaudières rouillées que l'on peut voir désormais.

Aujourd'hui, il est possible de s'offrir une petite croisière en bateau pour avoir l'île déserte à soi ! Avec un peu de chance, on peut même apercevoir quelques manchots et faire trempette dans un bain chaud naturel ! 

10) Bodie, Californie (États-Unis)

Crédit photo : Shutterstock/Boris Edelmann

11) La station balnéaire de Varosha, à Famagouste (Chypre)

Crédit photo : Shutterstock/prdyapim

Jusqu'en 1974, Varosha était une station balnéaire réputée, fréquentée par des vedettes comme Brigitte Bardot. Mais après l'invasion de Chypre par les Turcs, la zone fût abandonnée et jamais les habitants ne retournèrent au bord de la plage, située à 3 km de la Zone Tampon de l'ONU, qui sépare les deux zones administratives de la Turquie et de la Grèce. 

Depuis, la ville de Famagusta connait un renouveau économique et un afflux massif de touristes, mais Varosha reste abandonnée depuis qu'elle a été évacuée à la hâte dans les années 70. On y trouve encore des voitures d'époques rangées dans les garages et des vêtements accrochés aux devantures des boutiques !`

Aujourd'hui, les seuls visiteurs qui peuvent s'aventurer sur la zone sont des membres de l'armée Turque, des journalistes, des scientifiques et quelques représentants officiels de l'ONU.

12) Le phare de Rubjerg Knude (Danemark)

Crédit photo : Shutterstock/Elisabeth Coelfen

Situé sur la côte de la mer du Nord, le phare de Rubjerg Knud est abandonné depuis plus de 10 ans, après avoir été progressivement enseveli par les sables des dunes environnantes ! 

Ouvert en 1900, il est resté opérationnel jusqu'en 1968, avant d'être converti en musée et coffee shop, jusqu'à ce que le sable en progression ne provoque sa fermeture défitive en 2002

Il est toujours possible de marcher le long de la plage et prendre des photos du phare, mais on vous conseille de vous dépêcher  : au vu de l'avancée de l'océan sur la plage, le phare devrait tomber dans l'eau d'ici 2 à 5 ans !

13) Le village ensablé de Kolmanskop (Namibie)

Crédit photo : Shutterstock/Kanuman

Difficile à croire aujourd'hui, mais vers 1908, Kolmanskop était un spot majeur pour l'extraction de diamant ! Mais comme souvent dans les histoires de prospection, lorsqu'un gisement de diamants plus important a été découvet au sud de Kolmanskop, le site se transforma rapidement en ville-fantôme !

Aujourd'hui, la ville est réputée pour ses rangées de maisons envahies par le sable et qui apparaissent dans de nombreux films comme Dust Devil (1993) ou encore The King Is Alive (2000).

14) Les Dome Homes de Marco Island, Floride (États-Unis)

Crédit photo : Shutterstock/EdwinWilke

Si Luke Skywalker habitait en Floride, on le retrouverait sûrement en train de méditer dans l'un des Dome Homes perchés sur la pointe de Marco Island ! Ces étranges maison au look extraterrestre sont en fait une idée originale d'un vieux magnat du pétrole, qui les fit construire en 1981 afin d'en faire une maison de vacances "éco-friendly" pour sa famille. 

Mais la Floride reste la Floride et le climat rude ainsi que l'érosion du littoral ont encerclé d'eau les Dome Homes, les rendant inhabitables ! Aucun plan de réhabilitation ou de réoccupation de ces constructions futuristes n'a été envisagé, mais on peut au moins s'imaginer plein d'histoires sur l'origine de ces étranges dômes ...

15) La vallée des Moulins (Valle dei Mulini), Sorrento, (Italie)

Crédit photo : Shutterstock/Crazy nook

Nichés au fond d'une profonde crevasse issue d'un tremblement de terre, les restes de bâtiments d'habitation de la Vallée des Moulins sont plutôt modernes... comparés à certaines ruines italiennes !

Construits dans la pierre autour du XIIIe siècle, les fameux moulins sont restés en place jusqu'à ce que le site soit abandonné, bien plus tard.

Les moulins ont alors été déplacés vers la Piazzo Tasso de Sorrente en 1866 et le site définitivement abandonné dans les années 1940. Rapidement dévorés par la végétation qui prospérait dans la crevasse humide, ils donnent l'impression que la vallée est abandonnée depuis des siècles...

16) Les Forts Maunsell (Angleterre)

Crédit photo : Shutterstock/Alan Kean

Ne vous fiez pas à leur look tout droit sorti d'une adaptation cinématographique d'un roman de H.G. Wells : en fait, ces gigantesques tours de métal plantées dans l'estuaire de la Tamise ont été construites pour protéger l'Angleterre des raids aériens Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale !

 Dans les années 1950, les forts ont été déclassés et dans les décennies suivantes, les tours abandonnées furent utilisées par des radios pirates. Aujourd'hui l'une de plateformes abrite la micro-nation de la Principauté du Sealand, quant aux autres, elles peuvent s'observer aisément en bateau par temps clair !

17) Le Ryugyong Hotel de Pyongyang (Corée du Nord)

Crédit photo : Shutterstock/artistVMG

La présence imposante de cette immense tour dans l'horizon brumeux de Pyongyang est dûe à une seule chose : l'esprit de compétition ! En 1986, le Westin Stamford Hotel ouvre à Singapour et devient le plus grand hôtel du monde.

Le gouvernement communiste de la Corée du Nord décida alors de prouver qu'il pouvait faire mieux et la construction du Ryugyong Hotel commenca dès 1987. Plus de trente ans - et près de 750 millions de dollars - plus tard, ce bâtiment pyramidal reste inachevé (même si certaines personnes ont affirmé avoir vu des panneaux LED illuminer l'hôtel en avril 2018). Et - à l'image du reste du pays -  l'intérieur de cet hôtel de 105 étages reste un mystère pour tous ceux qui n'y sont pas !

18) Le Grand Désert de Trains d'Uyuni (Bolivie)

Crédit photo : Shutterstock/Inspired By Maps

Uyuni est surtout connue pour ses appartements en sel et ses lacs rouges, mais la région bolivienne dispose d'une autre attraction plutôt insolite : un "cimetière" de vieux abandonnés ! Au début du XIXe siècle, des plans d'agrandissement du réseau de transport d'Uyuni avaient été réalisés, dans l'idée de construire davantage de voies ferrées à travers la ville, mais face aux difficultés techniques rencontrées et aux tensions avec les communautés indigènes locales, le projet avait été abandonné.

Pendant les années qui suivirent, les trains continuèrent à transporter les minéraux jusqu'aux ports du Pacifique, mais avec l'assèchement des filons dans les années 1940, les mineurs quittèrent la ville, laissant leur équipement derrière eux. Dans ce désert, le temps et les vents salés ont progressivement rouillé les carcasses de trains, offrant le spectacle de cet immense cimetière ensablé...

19) Le monument de Bouzloudja, à Kazanlak (Bulgarie)

Crédit photo : Shutterstock/Milen Dobrev

Le monument de Bouzloudja - ou maison du Parti communiste bulgare -  est une ancienne salle de congrès construite vers la fin de la guerre froide par le régime communiste bulgare, qui espérait en faire un important siège d'état-major officiel !

Avec son look d'OVNI, le bâtiment abritait de nombreux services d'état, des affiches de Lénine et Marx et une énorme étoile rouge au plafond pour bien planter le décor ! Malgré la fermeture du bâtiment en 1989, des explorateurs expiègles continuent de s'aventurer dans la brume de ce dôme venu d'un autre monde...

20) Teufelsberg, Berlin, (Allemagne)

Crédit photo : Shutterstock/hanohiki

Haut de 120 mètres, le Teufelsberg - "la montagne du Diable" en allemand - est une colline artificielle située dans Berlin. Comme beaucoup d'autres collines un peu similaires, elle a été construite avec les gravats de Berlin par les Alliés après la Seconde Guerre mondiale.

Ce qui a rend le Teufelsberg célèbre, c'est plutôt ce qui se trouve en-dessous : une ancienne université militaire et technique nazie, construite par Albert Speer, l'architecte d'Adolf Hitler ! Dans l'impossibilité de la détruire aux explosifs, les Alliés décidèrent de la recouvrir de débris !

Plus tard, la fameuse NSA, l'agence d'espionnage gouvernementale américaine, décida dériger sur son sommet l'une des ses plus grandes stations d'écoute, qui permettait d'écouter même dans Berlin-Est !

Abandonnée après la chute du Mur en 1989, la station est aujourd'hui un spot d'Urbex et de graff assez fréquenté, mais illégal ! 

21) Le clocher du lac Reschen, Tyrol du Sud (Italie)

Crédit photo : Shutterstock/Stian Jensen

En 1940, la compagnie d'électricité italienne Montecatini décida de construire un barrage pour unifier deux lacs du Tyrol du Sud, les lacs Reschensee et Mittersee. La zone abritait plusieurs villages, mais les villes furent tout de même inondées intentionnellement durant la construction du barrage.

Aujourd'hui, le seul souvenir visible de ces villages engloutis est un clocher du XIVe siècle ! Jaillissant de l'eau et entouré de montagnes, il constitue un spot particulièrement inspirant. Et en hiver, lorsque le lac est gelé, on peut même marcher jusqu'à sa pointe ! 

En vidéo : Le travail du sculpteur Jim McKenzie, filmé en stop motion, est impressionnant !
Plus d'articles
Dernières news