Désormais, il faut s'engager à préserver l'environnement pour pouvoir visiter la Nouvelle-Zélande !

Par
4 170
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Pour s'engager moralement à respecter l'environnement, les futurs voyageurs doivent signer un petit texte appelé « la promesse de Tiaki » ! 

Crédits photo : Shutterstock/gregorioa

Unanimement considérée comme l'un des plus beaux endroits du monde, la Nouvelle-Zélande a décidé de passer à la vitesse supérieure pour protéger sa faune et sa flore !

En effet, conscient de l'atout que représente son écosystème particulièrement riche, le "Paradis du Pacifique" - déjà très en pointe sur les questions environnementales - vient de lancer une grande campagne de prévention à destination des touristes ! Objectif : mobiliser et responsabiliser chaque voyageur désireux de visiter l'archipel ! 

Chaque année, 4 millions de touristes se rendent en Nouvelle-Zélande

Crédits photo : Shutterstock/Daniel Huebner

Concrètement, les candidats au voyage doivent s'engager moralement à protéger la nature en souscrivant à un petit texte, baptisé "le serment Tiaki" :

"Pendant mon voyage en Nouvelle-Zélande je protégerai la terre, la mer et la nature en faisant attention à mon empreinte écologique et en ne laissant aucune trace. Je voyagerai en sécurité en faisant attention et en ayant de la considération pour tout. Je respecterai la culture en gardant l’esprit et le cœur ouverts."

En Maori, "Tiaki" signifie "protéger". L'élaboration de ce texte est le fruit d'un travail collectif entre agences gouvernementales néo-zélandaises et plusieurs acteurs clés du tourisme, comme la compagnie aérienne nationale Air New Zealand.

D'ailleurs, le clip de présentation disponible sur Internet devrait à terme être diffusé par les compagnies aériennes qui relient l’île au reste du monde.

La Nouvelle-Zélande est une référence en matière de préservation environnementale

Crédits photo : Shutterstock/Maridav

 

D'après la presse locale, le gouvernement a dépensé plusieurs dizaines de milliers d’euros dans cette campagne. Il faut dire que le tourisme est un secteur clé de l'économie néo-zélandaise, avec plus de 4 millions de visiteurs par an

De plus, les passagers se rendant sur le terre des kiwis doivent scrupuleusement répondre à un questionnaire où ils s’engagent à ne pas ramener de la terre, de l’eau ou de la nourriture qui pourraient altérer l’écosystème de l’île. Un pas supplémentaire pour la protection de l'environnement donc, pour un pays déjà bien en pointe dans ce domaine !

Une démarche qui se veut radicale et qui rappelle celle des îles Palaos en Micronésie, devenues le premier pays au monde à mettre en place une mesure engageant moralement les touristes à respecter l’environnement. Récemment, le président de cet archipel a pris une décision encore plus radicale en décidant d’interdire la crème solaire, afin de protéger les récifs coralliens.

Commentaires